• A contre courant ...

    Lorsqu'on fait le choix de l'instruction en famille, on se doute que notre environnement relationnel va être modifié. On ne peux pas échanger avec d'autres mamans en attendant l'ouverture du portail de l'école, pour finir par lier d'amitié, en partageant souvent les mêmes difficultés du quotidien. On ne peux pas non plus partager avec nos collègues, qui comme nous vivent le stress du boulot enfant dodo, ni réfléchir avec eux comment améliorer notre travail ... Non vous êtes seule !!!!!!! yes

    Bon moi, je me suis un peu compliqué la tache en partant à l'autre bout du monde, vivre dans un pays anglophone sans parler l'anglais no, avec un capital confiance proche de zéro et en vivant dans une résidence française où les gens qui y vivent ont plutôt des valeurs et une vision de la société ... en non adéquation avec les miennes !  ( pour faire simple he ). Du coup pas facile pour moi de trouver ma place et du soutien.

    Là au quotidien je suis avec ... moi même ... et j'avoue,  je n'ai pas toujours suffisamment de recul pour répondre à mes propres interrogations ! no Mon 40tans m'aide beaucoup à y voir clair, il est un réel soutien, mais ça n'efface pas cette impression d'être seule, à contre courant. Mes amies et ma famille sont loin, et le téléphone a ses limites ( enfin c'est surtout la facture qui pose les limites ! arf ).

     

     Maman à contre courant c'est quoi ?  parce que je suis 24/24h avec mes enfants ;  j'entends souvent dire :

    " Moi je ne pourrais pas , au bout d'une semaine de vacances je suis contente qu'ils retournent à l'école ! "

    " Tu n'as pas l'impression de sacrifier ta carrière ? "

    " Comment feront ils pour travailler plus tard si tu ne poses pas de cadre ?"

    Vous l'aurez donc compris, des mamans, des femmes qui ne partagent pas vraiment mes priorités, ni mes préoccupations ... Oui nous sommes toutes et tous différents et moi j'ai toujours aimé travailler auprès des enfants         ( c'était mon métier ), mais j'aime surtout être avec Mes enfants, profiter de chaque instant, jouer avec eux, voir leurs avancées, les accompagner dans leurs difficultés ( pour ceux qui ne nous connaissent pas encore lisez notre article pourquoi-l-instruction-en-famille ? ) ....  Alors oui, parfois j'aimerais être tranquille peinard devant une bonne série he, ou pouvoir me prendre un rdv pour moi toute seule, quand j'en ai besoin ( ne serais ce que chez le médecin), et oui parfois je pleure un bon coup parce que je ne les     " supporte " plus,  parfois même je leur crie dessus !!!!! Et quand les seules réponses des "connaissances" mamans que j'ai c'est " tu devrais les rescolariser " ( comme si ça empêcher de leur crier dessus, ou de ne plus les supporter !!! ) " C'est ton choix hein ! ", " tu veux venir avec nous ? ah ben non tu as tes enfants ! " oh  ça me dépite complètement, et ça ne m'aide pas à avancer !!! no.

     Heureusement les groupes Facebook IEF sont là pour vous rappeler que vous n'êtes pas seule, que nous sommes même de plus en plus nombreuses  mais cela reste du virtuel. Parfois un petit soutient, un regard bienveillant   ça me ferait du bien !

    Donc voilà tout va bien dans ma relation à mes enfants, mais c'est plutôt avec les autres !!! smile En fait chez les ptits grains c'est plutôt la mère qui a un problème de sociabilité ! happy

     

    Il y a ces "regards" extérieurs, cette pression sociale, ces remarques qui vous font penser parfois que vous n'êtes pas à votre place, voir que vous n'êtes pas normale . La femme moderne travaille, elle est indépendante financièrement ( ce qui est le cas de certaines mamans IEF ), elle est hyperactive ( ce qui est souvent le cas des mamans IEF ! yes ) . Les enfants d'aujourd'hui eux sont pris en charge par des professionnels dès la naissance ( accouchement médicalisé ) puis après votre congé maternité ( rétrécissant)  crèche ou nounou, puis dès qu'ils seront " propres " l' Ecole les prendra en charge (dès 2ans1/2  aujourd'hui oh) ... jusqu'à ... ce qu'ils aillent ... pointer à Pôle emploi (c'est déprimant et HS, désolé je passe !beurk).  Bref alors VOUS, maman à l'écoute de la moindre contrariété de l'enfant, plus préoccupée par leurs envies et besoins que par le programme de l'éducation nationale , VOUS qui avez plus besoin d'être avec vos enfants qu'à vous épanouir au travail ( ou comme une partie des expats ici, aller à la salle de sport, faire bronzette à la piscine, faire du shopping ... )  VOUS       " c'est quoi votre problème ?? !! " oh

     Il y a quelques semaines encore je me disais que ce n'était pas simple de trouver sa place, de maintenir le cap hors des sentiers battus , de faire un bon gâteau quand on ne veux pas rentrer dans le moule, bref d'être à contre courant !!!  no

    A contre courant ...        Image de barbaracadabra

     

    Mon anglais s'étant amélioré, ma confiance en moi s'étant légèrement développée ( heu là il y a encore du boulot hein !! yes ), je suis partie à la rencontre des homescoolers de ma ville, voir si du coté anglophone, je trouverais une place, un soutien. Et là ?  Joyeuse surprise ... je découvre un groupe de mamans ... comme moi !!! Des mamans qui vont à contre courant, des mamans de toutes les nationalités, des mamans de toutes les confessions, des mamans qui instruisent à la maison, des mamans qui ont envie d'ouvrir de grandes portes à leurs enfants, des mamans tolérantes et non jugeantes !!!!!!! Alors oui enfin j'ai trouvé ma place et les garçons aussi !! C'est un super groupe hyperactif ! Plusieurs activités sont organisées, nous nous rencontrons plusieurs fois par semaines, pas toujours les mêmes, ça dépend des tranches d'âge , sauf le mercredi , on se retrouve tous au parc ( une trentaine d'enfants de 1 à 15 ans et même les papas !!! ). On se retrouvent pour faire des pique niques ou des sorties certains week end, les mamans s'organisent une soirée " mum out " 1 fois par mois où elles font des activités dans le calme ! ...  non seulement ça enrichi notre quotidien et surtout notre anglais ! mais moi je respire à nouveau, comme cette bouffée d'oxygène quand on sort la tête de l'eau après une apnée ! Je ne suis plus seule à espérer autre chose pour mes enfants, je ne suis pas juger par ce que je fait  , bon ok je ne comprends encore pas tout en anglais he mais je ressens cette bienveillance à notre égard. Nous n'avons pourtant pas toutes les mêmes façons de faire ou de penser, mais chacune apporte son expérience pour la partager à la communauté, chacune s'intéresse à ce que fait l'autre, et savoir que mes enfants "baignent" dans cette atmosphère de tolérance, de respect, de partage me conforte dans mes choix à contre courant, et me rassure sur le fait que ; non les cours d'éducation civique du programme éducation nationale n'aurait pas mieux fait ! no ( bon c'est vrai je n'avais aucun doute là dessus ! happy).

    Certains, certaines d'entre vous sont peut être plus indépendant que moi, ont les épaules plus larges pour supporter cette pression du contre courant, peut être que si j'étais en France proche de ma famille et de mes amies ça serait plus simple. Mais pour celles et ceux qui comme moi auraient besoin d'un peu de soutien n'hésitez pas à vous rapprocher des groupes écoles à la maison de votre ville ou département , vous les trouverez sur le site apprendreavecbonheur , peut être trouverez vous, vous aussi, un soutien, un regard bienveillant, quelqu'un avec qui partager des bons moments mais aussi des moins bons ! bref trouver une place ... trouver VOTRE place ! cool

     

    Trouver une place ... dans cette société.

     

    Bonne récolte.

     

     

     

     

     

    « Voyage à OmanPremières lectures »

  • Commentaires

    10
    Jeudi 26 Mai 2016 à 10:34

    Moi aussi j’ai trouvé ton article très émouvant !

    Il me parle bcp en ce moment où j’apprécie à fond le soutien IEF présent dans notre nouvelle région, et où je me dis que si nous étions restés en normandie comme je l’aurais préféré, j’aurais été, dans les faits, bcp plus isolée sur ce plan-là.

     

    Je suis ravie que tu aies pu trouver ta place, d’expérience en plus, le fait de fréquenter d’autres cultures aide énormément à l’acceptation, la bienveillance : les différences d’éducation, les choix « bizarres » sont beaucoup mieux admis car on les attribue facilement à la différence de culture et donc le risque de prendre ces différences comme une remise en cause des siens (=> donc rejet pour se protéger) diminue énormément, c’est source d’un très grand apaisement ! Ado, je l’avais vécu : en Allemagne, nos différences (ne serait-ce que ne pas être habillé « à la mode » par exemple) étaient très bien acceptées ; le retour en France fut violent…

      • Jeudi 26 Mai 2016 à 12:51

        Merci pour ce petit grain Gwen !!

        Et merci pour ton retour d'expérience ... je ne te cache pas que le retour en France me fait un peu peur ... mais je profites du moment présent pour l'instant ! smile

    9
    alix
    Mercredi 25 Mai 2016 à 23:50
    Je te rejoins sur tout ce que tu dis. Tout, même l'expat! Sauf que j'étais au Québec. Super groupe d'IEF à ma mesure, comme une chaussure à mon pied, au moins 10 familles différentes. .. Et je vais t'encourager pour la suite : retour en France il y a 6 mois... euh, comment dire... famille pas contente et groupe IEF= néant. Je suis ravie d'être rentrée. .. mais qu'est ce que je trouve les pays anglophones en avance sur le unschooling! J'ai tout appris là bas, j'ai commencé la bas, j'ai atrappé la flamme là bas... c'est mon seul regret de ce pays lointain, mais quel regret! On sortait tout le temps, et à deux pas de chez nous, les enfants baignaient dans une tolérance et une ouverture incroyable... c'est bien différent maintenant... donc sois rassurée tu ne serais pas mieux en France! Au contraire sens toi libre et fréquente encore plus d'autres gens que des français! Ils sont trop bornés.
    PS je relis les comms : mais tu es du QC en fait?
      • Jeudi 26 Mai 2016 à 07:14

        Merci pour tes encouragements Alix !!! Je savoure chaque instant de ces rencontres enrichissantes !!! Même si il m'a fallu un peu de temps pour oser y aller !

        Et non je ne suis pas au QC , c'est Crapeau Chameau qui y est ! Nous nous sommes aux Emirats, pas tout à fait le même coin ni le même climat, mais plein d'expat des quatre coins du monde et ça c'est juste génial !!!! smile Dans notre groupe il y'a des gens de singapour, états unis, irlande, belgique, pakistan ... bref c'est super enrichissant , et très étonnant de voir a quel point le unschooling est pratiqué sans complexe ailleurs ... alors que chez nous en France oh !!!

        Je pense que comme toi ce sera mon plus grand regret !! arf Alors je vais en profiter encore un peu ! happy

    8
    Mercredi 25 Mai 2016 à 17:06

    Ton billet est très émouvant... Il m'a donné la chair de poule parce qu'il m'a beaucoup touchée... Il y a 10 ans j'avais une confiance en moi de tubercule et pas un réseau très développé pour un tas de raisons (dont le manque de confiance d'ailleurs). Et puis l'IEF est passée par là, il y a eu des télescopages parfois et finalement c'est ainsi que j'ai appris à trouver ma place et à croire en moi... Un jour j'écrirais peut-être un message sur tout ça... En tout cas je vais relayer ton message parce que je ne doute pas que beaucoup s'y retrouveront sur tel ou tel point... Bravo vraiment.

      • Jeudi 26 Mai 2016 à 07:16

        Merci pour ton petit grain Isa Lise !!!! cool

    7
    Mercredi 25 Mai 2016 à 16:40

    Je me reconnais dans cet article. Bon, on y parle français, enfin québécois. Mais quand même, ça a été assez long de me faire un réseau. Oui, Facebook, les groupes proches, c'est vital ! Il faut voir d'autres parents, ne pas rester enfermer. Les enfants et les adultes ont besoin d'interactions et d'un réseau social pour s'épanouir. Par l'IEF, je me suis faite des amies. Merci d'apporter tous ces renseignements, c'est une partie importante en IEF à ne pas négliger sous peine de solitude et peut-être même de déprime.

      • Jeudi 26 Mai 2016 à 07:20

        Tu as raison c'est vital !!! Mes enfants ont moins de soucis à ce niveau ... leurs attentes sont différentes ! ^^

        Merci pour ton petit grain ! cool

    6
    Mercredi 25 Mai 2016 à 14:55

    Merci pour ton petit grain magiquesmala ! Oui c'est vraiment très enrichissant d'être expatrié, ici qui plus est, car nous côtoyons beaucoup d'expatriés , on voyage sans voyager ! wink2

    Pour le reste je n'ai pas de doute sur leur avenir no j'ai appris à leur faire confiance , et ils me prouvent à chaque instant que j'ai raison de le faire ! Et comme tu le dit la meilleure récompense c'est leur épanouissement ! yes

    5
    Mercredi 25 Mai 2016 à 08:21

    Bravooo !! Comme tu le dis certains choix pèsent lourd sur nos épaules, mais tu as su trouver ta voie,parfois ça prend du temps! 

    Ici j'ai quelques "rares" amies qui sont loin, et pour ce qui est des familles, la brisure s'est terminée avec l'ief, incompris, et les jugements comme toi du "ils n auront pas d'avenir ...." 

    Cependant, j'y ai trouvé ma force :) et j'ai un mari qui arpente avec moi cette jolie vie que nous avons choisi ...

    La meilleure récompense dans les choix qu'on fait c'est l'épanouissement de nos Gnomes après tout :) 

    Quand à leur avenir professionnel, finalement mes grandes ( 12 et 11 ans) sont si bien dans leurs pompes qu'elles ont déjà elles-mêmes un projet qui se créé à partir de leurs recherches google, des lycées qui existent, des formations... Il faut simplement leur faire confiance ^^

    Cela doit être très enrichissant d'être dans un autre pays en tout cas <3 

    encore bravo à toi <3 à vous :) 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :