• Au coeur des parents

    Je vous décris la situation ( autrement dit je vous raconte ma vie ) et après je dis ce que j'ai à dire ! yes ( pour entrer dans le vif du sujet, trouvez les mots en ROUGE ).

    Ici c'est les vacances scolaires pour 15 jours, il commence à faire chaud (35*) donc les sorties extérieures sont limitées, et nous vivons en appartement cry. Remettons nous aussi dans le contexte, nous sommes expatriés, loin de la famille et des amis, bien sur on a fait des rencontres ici, et on voit quelques copains non sco le matin en "récréation ", 6zans a des activités extérieures, mais nous sommes quand même 24h/24 ensemble ;

    Maman aurait besoin de se ressourcer un peu                                                 ( une fatigue se fait sentir he )

    6zans aurait besoin de se défouler physiquement, et d'être un peu sans maman

    3zans voudrait " essayer l'école " et avoir des copains de son âge.

       Les garçons ont donc décidé de s'inscrire à un Spring Camp ( équivalent d'un centre aéré ).

    Nous inscrivons donc 3zans dans une nursery ( le Camp de son frère ne les prend qu'à partir de 5ans. Ici les crèches font aussi pré school jusqu'à 5 ans, et propose des centres aérés pendant les vacances). Nursery bilingue, la directrice et la Teacher sont Françaises, les assistantes sont Philippines pour la plupart, parlant anglais ( attention les qualifications demandées ne sont pas les mêmes qu'en France !! Teacher ; poste proposé à une auxiliaire puéricultrice française avec expérience, par exemple ). Bref je vous raconte un peu la vie d'ici au passage ! oops

    1er jour pour 3zans, très content et fier d'y aller, ( on lui a expliqué la journée... ) je l'accompagne sereinement même si je sens la petite appréhension de la séparation monter ( normal ) . On arrive, et il se trouve qu'il n'y avait pas les personnes Françaises ce jour là ! Une assistante anglophone prend ses affaires, et commence à vouloir l'emmener dans la salle ! 3zans se démonte, s'accroche à moi .... donc je décide de l'accompagner et de tenter de tisser un lien entre lui et l'assistante. Je dis à l'assistante comment il s'appelle ( non elle n'a pas demandé ! ), je lui demande à elle comment elle s'appelle ( non elle ne s'est pas présentée ), je précise qu'il ne parle pas anglais ... je traduit à 3zans , lui redit comment elle s'appelle. Je le rapproche d'une petite fille qui joue aux voitures, il ne me lache pas ! oh ( ceux qui le connaisse comprendrons que ce n'est pas dans ses habitudes, il est plutôt du genre à prendre la main de son grand frère pour l'emmener vers les autres ! ). L'assistante veut le prendre de force, il se met à pleurer, donc je m'assois avec lui et commence à initier un jeu entre les 2 enfants, 3zans commence à jouer, il s'éloigne un peu ... l'assistante me dit que la chef ne veux pas que les parents restent sinon les enfants pleurent encore plus ! oh je me lève, commence à partir ( pas la peine de dire "tu aurais du lui dire au revoir", car si je lui avait dit et qu'il avait pleuré on m'aurait dit "tu n'aurais pas du lui dire au revoir" ! ) ... vous imaginez la suite 3zans court, m'attrape, il pleure, elle le retient de force , je lui dit que je reviens le chercher après le repas du midi et je pars  cry ... pas du tout avec les boules et l'envie de reprendre mon fils dans les bras! beurk

    On récupère 3zans, content de ce qu'il a fait, mais pas motivé pour y retourner le lendemain ! ( j'avoue que je ne l'étais pas non plus !! ) mais je me suis dit " ne restons pas sur cette expérience désagréable, il était prêt, il faut qu'il reprenne confiance, qu'il trouve ses repères ... " et heureusement, le lendemain les Françaises étaient là, avec une Teacher très accueillante et bienveillante, j'ai tout de suite senti que le courant allait passer entre eux ! yes 

    Il y avait aussi la directrice qui m'attendait pour me dire ;

    " Maman ne va pas rester ce matin, c'est interdit ! sinon les enfants pleurent" oh

    Je lui répond que je ne pense pas, mais pas le temps de finir ma phrase ...  elle me dit " là c'est maman qui a un problème ! " oh J'embrasse mon fils qui part, main dans la main avec la Teacher, sans problème et je m'en vais ! Je suis sortie  ... j'ai pleuré ! Cette attaque maladroite complètement déplacée m'a démontée ( j'ai dit que je me sentais fatiguée ? donc légèrement sensible ? he ).

     

    Je suis infirmière , j'ai bossé 6 ans en pédopsychiatrie et ça fait 2ans que je fais IEF, que je lis du Montessori, Filliozat, bienveillance et compagnie. Et oui malgré mes connaissances et mes convictions, je doute parfois oops mais c'est aussi grâce à ça que je me remet en question ... pour continuer de grandir ! 

    J'ai donc cherché des textes, articles ... concernant l'accueil de l'enfant et de ses parents à la rentrée, un peu de théorie, pour me rassurer, pour expliquer à cette directrice qu'elle faisait fausse route. Et tout ce que j"ai trouvé ( enfin une grande partie ! ) ;

    " si la séparation est difficile c'est à cause de la mère, c'est sa propre angoisse ....", " l'enfant ne pleurs que 5 min quand la mère est partie il arrête ... " ohohohmad

    Je me suis demandé si effectivement c'était moi qui avait un problème ? si je devais trouver un psy en urgence ?! ( lol ) Mais après avoir été rassurée par plusieurs mamans ( merci les groupes IEF ), après avoir remis mes idées au clair et mangé un bout de chocolat ( he ) j'ai eu envie d'écrire cet article, pour poser mes idées et aussi pour les partager ! oops

     

    PREMIEREMENT

    Je n'en peux plus de cette vieille école qui pense qu'il faut jeter les enfants dans le grand bain et leur tendre une perche pour qu'ils apprennent à nager, qui pense qu'il faut les laisser pleurer dans un lieu inconnu avec des personnes inconnues pour qu'ils "apprennent" à être autonome, assez qu'on pense que c'est en étant confronté à des conflits qu'ils sauront les gérer, assez d'entendre qu'il faut laisser pleurer un bébé pour qu'il apprenne à s'endormir tout seul ... Va t-il falloir bientôt les envoyer dans un pays en guerre pour qu'ils gèrent mieux les attentats ??? Oui je suis provocatrice et extrémiste là mais c'est le même raisonnement!!!!! J'en ai assez qu'on pense à la place de l'enfant ! Ces personnes pensent sûrement bien faire, mais je pense qu'elles font fausses routes.

    Ne voit-on pas que ce monde va mal ? que la violence est partout et sous toutes ses formes !!! Ne peux t-on pas penser AMOUR et RESPECT ? Les enfants ne peuvent-ils pas être respectés dans leurs rythmes et leurs besoins ??? De quoi a t-on peur ? Qu'ils ne soient jamais autonomes s'ils ne pleurent pas le 1er jour de  "séparation " ?... arf 

     Apprenons,  nous, adultes , à leur faire confiance, à les écouter , à faire preuve d'empathie, nous remettre dans la peau de notre " nous enfant " et imaginer comment NOUS aurions aimé être accompagnés ! 

    DEUXIEMEMENT

    Laissons  le droit aux parents d'être aimant, bienveillant, sécurisant ... je ne dit pas qu'il faut couver son enfant jusqu'à l'âge adulte, mais autorisons nous, à accompagner nos enfants en écoutant notre coeur et pas les " fait comme ci ou comme ça " , sans peur du jugement ( oui je me parle là ! oops)  Battons nous pour reprendre nos droits de parent ( ça fait un peu révolutionnaire, non ? wink2 ).  On nous fait croire tellement de choses, et une fois de plus il faut rentrer dans les cases ; allaitement oui mais attention pas trop longtemps non plus, poser des limites oui mais pas trop quand même , laisser le pleurer sinon il vous fera tourner en bourrique ... on peut en citer plein des exemples ! La société et ses dictats n'a pas à nous dire ce qui est bien ou mal pour notre enfant ! Seul notre enfant peut nous le dire ou l'exprimer, si on l'écoute avec le coeur.

    TROISIEMEMENT

     ARRETONS de tout mettre sur le dos des mamans !!!!!!!!!!! " Il vit mal la séparation ... angoisse de sa mère " " il est colérique ... la mère ne pose pas de limites " " il est timide ... sa mère le couve trop !!!!!!!!! La mère encore et toujours ! Je rappelle que ces grandes théories datent de FREUD, LACAN et compagnie et que depuis, il existe un nouveau terme " la parité homme/femme " ... autrement dit les hommes ( enfin ceux qui en ont envie ) ont une vraie place auprès de leurs enfants ... ils jouent avec, font des câlins, du peau à peau, du portage , changent les couches, participent pleinement à l'éducation des enfants, ils n'ont plus le simple rôle de chef de famille autoritaire qui travaille toute la journée et rentre le soir en mettant les pieds sous la table !!! Non ils ont aussi le droit de préparer le repas maintenant yes 

    Bref tout ça pour dire que j'en ai MARRE d'entendre que tout est de la faute des mamans, pourquoi ce ne serait pas de la faute de papa ?  Et je dirais même plus, tout n'est pas de la faute des parents !

    DERNIEREMENT

    Les enfants ont une personnalité, ce sont des êtres à part entière, avec leurs qualités, leurs défauts, leurs angoisses ... alors oui ils sont en construction, nos attitudes, nos façons de répondre à leurs besoins, de les accompagner dans la vie ... influencent leur façon d'être !

    Mais nous adultes, réagissons nous tous pareil face à une même situation ? il y a les anxieux, les mous, les speed, les battants, les fortes têtes, les bougons, les passifs ...... alors les enfants ? ben c'est pareil ! Sinon ça voudrait dire que nous nous formons tous pareil ?  avec une personnalité à zéro et dès les 1res interactions avec cette foutue mère wink2 ben elle rigole? on gagne 1 point en humour, elle pleure? 1 point pleurnichard, elle crie? 1 point colérique ! Vous voyez le genre??? Je simplifie là mais vous voyez ce que je veux dire !  

    Alors STOP ! Bien sûr nous devons, nous parents, nous remettre en question, faire du mieux que nous pouvons, grandir de nos erreurs, faire avec notre personnalité et notre vécu ... mais les enfants aussi sont comme ils sont, ne culpabilisons pas les parents pour tout, tout le temps !!! ( vous sentez la belle règle que j'essaie de m'appliquer à moi même ?... ben ce n'est pas gagné ! ^^ ). 

    Tout ça pour dire que oui je suis une mère poule aux yeux de certains, que oui je protège mes enfants de certaines situations qui me semblent être nuisibles à leur épanouissement, que oui je ne laisse pas mes enfants pleurer ou crier sans les accompagner dans leurs émotions ( même si les pleurs viennent après un énervement de ma part ... n'allez pas croire que je suis douce, gentille et bienveillante 24/24) , que oui je reste avec eux le soir pour qu'ils s'endorment si ils en ont besoin et oui je reste à la nursery si je ne sens pas mon fils serein !  Oui mon 40tans pense comme moi, nous avons la chance d'être en accord sur l'éducation de nos enfants donc c'est aussi de sa faute ! happy

     Je ne sais pas si je fais bien, mal, mieux, pire ! Mais je le fais avec amour !

     

    Au coeur des parents

     

     

    Bonne récolte. wink2

     

    PS; ça m'a vraiment fait du bien d'écrire cet article, j'espère qu'il vous fera du bien en le lisant !

     

     

     

    « l'art préhistorique La semaine jeux de société de 6zans 1/2. »

  • Commentaires

    4
    Mercredi 30 Mars 2016 à 09:39

    100 % d'accord avec toi, mais tu t'en doutes étant donné l'échange FB et mes commentaires ;)

    Bravo pour l'article !

    3
    Cécilia
    Mercredi 30 Mars 2016 à 07:14
    Je te soutiens totalement ma belle! De toutes facons, il n y a pas de bonne manière. On fait ce sue l on peut avec ce que l on est, ce dont on est fait. On se trompe et on recommence! J ai commencé un bouquin sympa" j ai tout essayé " sur l éducation et c est très rassurant et réconfortant ! Les professionnels de l éducation (dont je dis partie) se protègent derrière des théories qui mériteraient d évoluer car les enfants et l éducation, eux évoluent.
    2
    Mercredi 30 Mars 2016 à 01:14
    NathM

    100% d'accord avec toi !
    Tu n'es pas la seule dans ce genre de situation ! Je te raconte : on a enfin eu une place dans la halte garderie de notre commune. Problème : les parents ne peuvent pas venir avec leur enfant jouer un peu pour les jours d'adaptation, ce n'est pas "le choix de la structure" : on doit dès le premier jour les laisser au bout de 5 min maxi. Lorsqu'on est allé visiter les lieux, on a essayé de laisser ma fille (2 ans) jouer avec les autres pendant qu'on faisait les papiers dans le bureau de la directrice, et bien qu'on ait visité tout le lieu ensemble et qu'on lui ai tout expliqué, elle a pleuré dès que j'ai disparu de son champ de vision (du coup je l'ai reprise avec moi bien sûr ;-) ). Malgré ce contexte la prochaine fois qu'on y va je suis censée la laisser comme ils me l'ont dit... et bien les places en crèches ont beau être rares, je n'arrive pas à remplir ces fameux papiers d'inscription. Je crois qu'on fera sans halte garderie et voilà !

    De plus, on a déjà fait d'autres adaptations (en crèche ou nounou) avec notre fille. Ces adaptations-là prenaient en compte l'enfant en adaptant le processus à lui, pour qu'il soit prêt : le parent reste avec l'enfant toute la première séance, puis s'absente un court moment la seconde fois, et on réduit le temps de présence progressivement. Ça s'est très bien passé dans ce cas. Comme quoi faire confiance à l'enfant, ça marche ! J'espère que ça te redonne aussi un peu d'espoir : ça existe, les professionnels de l'enfance qui mettent les besoins de l'enfant en première position.
    Merci pour ton article et

      • Mercredi 30 Mars 2016 à 06:01

        Merci pour ton témoignage ! Je sais bien qu'il y a de chouettes professionnels de l'enfance ( nous avions une nounou en or ! ), mais j'avoue que pour les collectivités on n'est pas tombé sur les meilleurs ! wink2

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :