• Pourquoi nous refuserons les tests ?

    Parents de 2 garçons de 4 et 7 ans; papa travaille dans le contrôle aérien et moi, la maman, je suis une ancienne infirmière en pédopsychiatrie, nous pratiquons l'Instruction En Famille depuis 2ans et demi.

    Mon ainé a été scolarisé durant les 2 premières années de Maternelle ; 2 années de pleurs quasiment tous les matins pour ne pas aller à l'école, 2 années d'abonnement hebdomadaire chez le médecin, pour otites à répétition et asthme ( notre médecin généraliste pourra en témoigner, vu son désespoir devant la non efficacité de tous les traitements médicamenteux et chirurgicaux essayés en vain). Bilan scolaire positif; aucun soucis dans les apprentissages, enfant agréable et respectueux du cadre scolaire, bon camarade MAIS introverti. Les grands groupes ne lui convenaient pas, la cantine et la garderie était pour lui des moments fatiguants et stressants avec trop de stimulis visuels et auditifs ( je 'diagnostique" tout ça avec le recul ) .

    Depuis que nous faisons l'IEF notre fils n'a pas refait une seule otite, les inhalateurs de Ventoline ont été rendu à la pharmacie, le collectif lui convient mieux parce qu'il le vit à petites doses ( collectif hebdomadaire ; 2 activités sportives en club, 2 groupes avec d'autres homeschoolers, centre aéré pendant les vacances scolaires ), il est pleinement épanoui même si ça reste un anxieux de nature  ... 

    Nous avons fait le choix de ne faire porter aucun diagnostic à notre fils. Je ne veux pas débattre sur le sujet des diagnostics ici, et chacun fait comme bon lui semble. Nous estimons que nous avons tous des spécifités, que chacun doit être libre d'être comme il est, et à notre sens c'est plus le système qui est de plus en plus fermé et réducteur qui pose problème que le comportement des enfants, c'est au système de s'adapter et non aux enfants  ... c'est l'avantage de l'IEF , on peut adapter.

    Par exemple il m'a fallu du temps pour le comprendre et l'accepter, moi même conditionnée pendant ma scolarité aux  " assieds toi bien et tais toi pour te concentrer ! " ... mais le fait est que notre fils a besoin d'être à moitié assis sur sa chaise en faisant des bruits avec sa bouche pour se concentrer ,  par contre il ne doit pas y avoir de stimulis extérieurs ( sonores ou visuels ). C'est sa manière à lui de se concentrer, sa manière  à lui d'apprendre ; oui je sais ça parait inconcevable mais c'est pourtant vrai ! Faire des exercices scolaires assis derrière un bureau lui demande trop d'efforts, le fait même d'être assis sans bouger lui demande un effort ! Vous pensez ça possible dans une classe de 28 élèves ?

    Aussi, il est ce que j'appellerai perfectionniste, par exemple lorsqu'il écrit ; il use beaucoup d'énergie à faire des lettres " parfaites ". Je l'ai déjà vu s'effondrer , en pleurs ,  parce que la boucle d'un L  partait un peu de travers oh. Je ne lui met aucune pression, l'erreur est plutôt prise de façon positive chez nous, mais voilà 7ans ne le vit pas comme ça ! Du coup après s'être concentré sur le tracé des lettres, sur la construction du mot, de la phrase , tout en étant en mouvement et en faisant des bruitages  ... il est épuisé . Vous l'imaginez rester assis plus d'une heure en classe à recopier ce que le/la maitre/sse est en train de dicter, pendant que le camarade derrière chuchote, que celui de devant fait tomber un objet ... ?

    Par contre il est capable de jouer et de se concentrer sans difficultés sur des casse-têtes, des jeux tels que Master Mind, des construction LEGO .... Ce n'est pas au programme de l'Education Nationale ? C'est vrai, mais pour nous, ça a plus d'importance que les leçons de grammaire de son niveau par exemple, Ca l'aide à se construire, à developer ses capacités d'observation, de réflexion, de mise en lien, ça valorise son estime de soi plutôt que de le mettre en difficulté et le rabaisser. Il adore regarder des émissions comme " c'est pas sorcier ", " on n'est pas que des cobayes" des documentaires géographiques ... et est capable de vous ressortir un certains nombres de choses apprises lors du visionnage, de faire du lien avec nos lectures, nos expériences ... mais il ne sait pas ce qu'est une leçon.

    Au début de notre IEF, nous travaillions de façon très scolaire ... ça n'a pas fonctionné pour nous ! Nous ne suivons plus le programme de l'Education nationale car notre fils s'intéresse à tout plein de choses qui ne sont pas au programme ! En ce moment par exemple on est dans l'Egypte antique ( à sa demande ) , je ne crois pas que ce soit au programme de CE1 . Je ne lui enseigne rien, il ne fait pas d'exercices à ce sujet ... par contre il adore regarder des documentaires, on lit des livres sur l'Egypte, les dieux égyptiens, les hiéroglyphes, on a construit des pyramides en carton ( il a tracé des triangles isocèles, mesuré des angles ...) ... Mais donnez lui une évaluation écrite type texte à trous, sincèrement je ne pense pas qu'il saurait y répondre, il échouera à ce genre de test. Par contre venez boire un café chez nous, et  échangez avec lui sur votre métier, sur un voyage, ou sur l'histoire des pharaons, il n'a aucun complexe à échanger avec les adultes et vous pourrez vous rendre compte de ses connaissances.

    L'année dernière pour  "son début de CP ", j'ai voulu lui faire passer une évaluation ( test pris sur un blog de professeur des écoles ) pour voir ce qui était acquis, ce qu'il fallait retravailler ... je lui ai bien dit qu'il pouvait ne pas savoir, se tromper ... que c'était juste pour faire un point sur où il en était. Le deuxième exercice lui a posé problème ; il a été incapable de passer à l'exercice suivant sans répondre, et incapable de répondre sans être sûr de ne pas se tromper, il s'est mis à pleurer, à se dévaloriser ... j'ai eu beau essayer de le rassurer, de relativiser, de mettre en avant ce qu'il savait ... rien n' y a fait ! Il était vraiment mal. On s'est juré de ne plus lui faire passer de test ! Dès qu'il sent qu'on attend quelque chose de lui, il perd ses moyens, et c'est valable dans tous les domaines ! Il pratique le tir à l'arc et se débrouille plutôt bien, mais si le coach s'en sert d'exemple et que les autres le regardent , la flèche tombera à coté de la cible ! 

    Alors, dans l' article 14 bis ( et les amendements qui vont avec ) de la loi égalité et citoyenneté ; il serait demandé en plus du contrôle social,  du contrôle annuel par l'inspecteur d'académie et respect du socle commun au 16ans de l'enfant, 

    que l'enfant soit testé dans un lieu imposé par l'inspecteur académique, ( autrement dit pas forcément au domicile ) oh

    que les tests et leurs résultats soient conformes au programme éducation nationale  oh

    et bien nous disons clairement NON.

    Personnellement je ne suis pas contre une évaluation , si possible plus constructive que jugeante. Une évaluation qui permette de rencontrer nos fils dans un lieu sécurisant pour eux, et de les évaluer de la façon la plus juste qu'il soit, c'est à dire en respectant ce qu'ils sont et leurs intérêts. Nous serions ravis d'échanger avec un inspecteur/trice, pourquoi pas recevoir des conseils, astuces ... si l'objectif reste d'accompagner au mieux nos fils en respectant ce qu'ils sont . ( oui j'aimerais vivre aux pays des bisounours ! yes ).

    NON nos enfants ne sont pas obligés d'apprendre et de connaitre ce qui est attendu par l'Education Nationale, parce que nous pensons que chaque enfant a le droit de se construire comme il le désire, et que la construction de soi passe par le respect de ses intérêts, envies , de son comportement ... Ne me dites pas que c'est à lui de s'adapter ! Je ne parle pas là des "valeurs de la République " , mon fils est poli, respectueux des lois et des autres, tolérant et ouvert d'esprit et une de ses grandes qualités ( parfois défaut ! ) c'est l'empathie ! Par contre demandez lui de rester assis derrière un bureau, silencieux et sans bouger, demandez lui de supporter le grand groupe, les cris, les chamailleries, la pression de la réussite ... et il sera en souffrance ! 

    NON notre 7ans ne passera pas de tests écrits , avec la pression d'une obligation de résultats pour ne pas avoir à retourner dans un lieux où il est angoissé, malade et fatigué ( l'Ecole ). NON nous ne le surprotégeons pas, mais nous respectons le fait que, ce genre de situation le mette dans des états de stress proche de l'angoisse, et nous estimons qu'il y a d'autres moyens d'évaluer l'instruction, le bien être et le bon développement d'un enfant.

    OUI nous refusons que l'état, sous quelque prétexte que ce soit, choisisse pour nous, Parents, et eux, Enfants le fond et la forme de leurs apprentissages  et notre mode d'instruction tant qu'il est fait dans le respect de l'enfant .

    Sur ce cher(e)s sénateurs/trices qui  allez décider du sort de nos enfants , si vous voulez bien vous demander comment ça se passe l'Instruction En Famille,  n'hésitez pas à visiter notre blog mesptitsgrains. ( et ceux des autres familles IEF blogueuses, vous verrez comme nous sommes riches de méthodes, astuces, bons plans, réflexions, expériences.. ).

    Une famille libre de semer avec bonheur.

     Pourquoi nous refuserons les tests ?

     

     

     

    « Le chemin du unscooling ( suite ).L'Egypte antique »

  • Commentaires

    12
    Oumou Ali
    Mercredi 14 Décembre 2016 à 04:49
    Re lol
    Je suis en train de parcourir votre blog qui est vraiment sympa !
    Heureuse de ne pas se sentir seule... Merci!
      • Lundi 19 Décembre 2016 à 07:02

        Merci pour ce ptit grain de commentaire !!! Et ça fait du bien à tout le monde de ne pas se sentir seule , moi y compris ! wink2

         

    11
    Gwen
    Dimanche 27 Novembre 2016 à 13:22

    bel article , merci.

    je ne sais pas si vous êtes au courant du travail du groupe FELICIA,  (voir face book) on est en train de créer un doc à destination des parents pour faire valoir nos droits..... Belle journée.

      • Samedi 10 Décembre 2016 à 18:52

        Désolé de ne répondre que maintenant ! oops Oui je suis au courant pour FELICIA, c'est suite à une de leur demande de témoignages que j'ai écrit cet article. smile

    10
    Carine
    Dimanche 2 Octobre 2016 à 22:25

    C'est drôle, en lisant la présentation de ta famille, j'ai presque cru que c'était la nôtre lol: papa dans l'aéronautique, moi infirmière de formation, 2 enfants de 3 et 7 ans en ief également. Et pour le reste, je suis entièrement de ton avis!!! Pour notre 1ère inspections, nous avons refusé les tests, ce qui a été très bien accueilli par un conseiller pédagogique ouvert et respectueux, et heureusement car à la lecture des évaluations qu'il avait prévues, j'ai failli m'évanouir, mon grand n'aurait pas pu les réussir! Au plaisir de te lire. Carine

      • Lundi 3 Octobre 2016 à 13:07

        Effectivement que de points communs ! J'espère avoir le même conseiller pédagogique ! he Bienvenue chez les ptits grains, et bonne récolte. Tu peux aussi nous suivre sur Facebook si tu veux. Au plaisirs d'échanger. Bonne récolte. cool 

    9
    Amelie
    Samedi 1er Octobre 2016 à 20:39
    Amelie

    Merci beaucoup ! Je trouve votre texte très bien écrit, très bien tourné. Il résonne beaucoup avec notre expérience (4 enfants non sco, avec pour notre aîné, des histoires de contrôles pas évidente du tout car dans des réactions similaires à votre enfant, et des inspecteurs très peu réceptifs à notre NON...)

    oui merci de mettre en mots ainsi, de formuler aussi bien ce qui se passe véritablement, tant dans les faits que dans nos cœurs, dans ceux de nos enfants...J'ai très envie de garder votre texte sous le coude....comme ça....à titre d'exemple.

    merci

    Amélie

      • Samedi 1er Octobre 2016 à 21:35

        Merci à vous pour votre petit grain de commentaire ! ^^  Je suis ravie que cet article puisse servir d'exemple, d'abord pour que les familles non sco qui s'y reconnaissent se sentent moins seules ( moi y compris ! he ) et pour que les non initiés puissent comprendre nos choix, ce que nous défendons et pourquoi nous le défendons !!! 

    8
    Samedi 1er Octobre 2016 à 18:55

    Bien dit ! Pour nous c'est un gros NON aussi, même si nous sommes plutôt formels. Ici, il y a la possibilité de se faire évaluter via un portefolio, c'est un dossier dans lequel on met des échantillons de ce qui est vu, des activités, des sorties, des sujets abordés, de la liste de livres lus... Une alternative plutôt intéressante.

      • Lundi 10 Octobre 2016 à 04:58

        Ce serait formidable ! Tiens-moi au courant, sait-on jamais

      • Mardi 4 Octobre 2016 à 13:15

        Je sais bien que nous ne pratiquons pas le même mode d'instruction ! Mais je ne doute pas que nous partageons certaines valeurs ! yes Et je trouve cette idée de portfolio trés sympa ... on va peut être choisir le canada au lieu du retour en France ! wink2

    7
    Samedi 1er Octobre 2016 à 17:35

    Totalement en accord avec ton billet... Pour les jours de doute, les jours où je penserai ne plus avoir envie de me battre, je relirai ton message... Si seulement les politiques pouvaient en faire autant...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :