• J'ai souvent entendu cette phrase dans les milieux unscho dont je fais partie : " Les enfants apprennent seuls" ! Et j'ai longtemps interprété cette phrase au pied de la lettre  ... MAIS je me trompais gravement !!!! yes

                                                                      

     

    En interprétant cette phrase comme je le faisais, ça donnerai quoi ? ;  Abandonnez un enfant dans la foret ou enfermez le dans un placard, ressortez le a ses 16ans et il saura lire, écrire, compter, vivre en société ... Evidemment NON . Bien sur je pousse les choses à l'extreme ( oui je suis un peu provocatrice comme fille ! winktongue) mais c'est pour bien comprendre.

    L'autre extreme pense que si les enfants ne vont pas à l'Ecole ils n'apprennent rien ou ils n'apprennent pas ce qu'il faut. ( Je met un E majuscule parce qu'ici l'Ecole ne représente pas seulement l'Education Nationale mais plutôt une institution ou une personne chargée d'apporter un enseignement programmé ). Si je prend au pied de la lettre cette explication cela voudrait dire que si nous ne scolarisons pas nos enfants, ils n'apprennent rien ... Rassurez moi vos enfants ne sont pas nés à l'Ecole et pour autant ils ont appris à marcher, parler, interagir ? 

     

    Pour essayer d'expliquer ce phénomène "parasociétal" ( oui j'invente un mot pour expliquer un phénomène qui ne fait pas parti des normes de notre société he ) je vais vous donner nos derniers cas concrets ;

    8tans donc " niveau fin de ce1 dans notre société " ne connaissait toujours pas l'ordre des jours de la semaine il y a 2mois ( oh quoi mais ça doit être validé en fin de cp ???!!! oh) . Ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé de lui apprendre. Notre 1ere année d'IEF ayant été plutôt formelle et scolaire , j'avais trouvé toutes les fiches, les textes, les jeux , les chansons autour des jours de la semaine ... mais rien à faire ça ne rentrait pas ! J'ai laissé passer du temps , retenté l'expérience de manière plus ludique ... et RIEN !!! Il continuait inlassablement a nous demander " on est quel jour ???" beurk.

    Et puis il y a 2 mois, lors d'une de nos disputes he 

    Il me demande : "c'est quand mon rdv?"

    Je lui répond  qu'il n'a qu'a savoir ses jours ! Et ce jeune garçon de 8tans ( mon fils donc! ^^ ) me répond                       " C'est toi qui ne me les as pas appris ! " intello 

    " Alors là, pardon jeune homme mais je ne peux pas t'apprendre quelque chose, toi seul peux apprendre, moi je peux  t'accompagner, te donner des moyens mais le seul qui puisse apprendre c'est toi ! " 

    Le lendemain il m'a demandé de revoir les jours de la semaine ... 10min plus tard il connaissait ses jours de la semaine ... définitivement ... parce qu'Il avait décidait !

     

    Autre exemple ;

    5ans montrait, ces derniers temps, un intérêt grandissant pour les sons des lettres.  Je l'ai surpris, à plusieurs reprises en train d'écrire ou de manipuler des lettres et demander à son ainé ce que ça voulait dire ! Pour être honnête plus d'une fois j'ai voulu intervenir pour dire que ça ne voulait rien dire, mais le fait est que son intérêt n'était pas le sens du mot mais bien le sons des lettres qu'il enregistré ! Puis il y a quelques jours 8tans lui propose d'inverser les rôles et 5 ans se met à lire les syllabes ( simples bien sur !). Ce même soir il vient sur le canapé me demander de lui dire des lettres, je "l'interroge" donc sur toutes les syllabes simples ... il les déchiffre toutes ! Il s'amuse avec fierté à lire les LE, LA, DE ..... dans les livres lorsqu'on lit une histoire ... tout ça sans intervention formelle, juste en répondant à ses intérêts, ses questionnements !!!

     

    Apprendre seul, ou apprentissages autonomes c'est offrir à l'enfant un environnement qui le questionnera ( la vie suffit, sortir, rencontrer des gens, jouer, jardiner ... mais sans attente particulière, sans mode éducatif  !), c'est permettre à l'enfant de trouver SES réponses à SES questions.

    On ne repère pas toujours quand nos enfants apprennent, parce qu'ils ne le font pas de manière scolaire. Il m'a fallu un peu de temps et d'expérience pour repérer que 5ans "travaillait" la phonologie en manipulant les lettres et en faisant intervenir son frère ! J'aurai pu y voir un simple jeu, pourtant c'est ce qui LUI a permis d'intégrer le son des lettres.

     

    Alors certains diront " tu n'es pas enseignante, si 8tans était à l'école il aurait su ses jours avant! "  Je n'ai aucun doute là dessus, et je ne me revendique pas enseignante !  

    D'autres me répondent " mais il ne va pas te demander tout seul de lui apprendre le théorème de pythagore? " en effet, il cherchera à apprendre ce théorème si il en a besoin, si il s'y intéresse .  

    Je pose alors 2 questions en réponse ;

    " Est ce que ça vous a été utile de connaitre ce théorème ? " 

    " Est ce que tout ce que vous savez aujourd'hui vous l'avez appris à l'Ecole ?" ou " Est ce que lorsqu'on quitte les bancs de l'Ecole, on arrête d'apprendre? "

     

    Je ne cherche pas à faire mieux ou pareil que l'Ecole, mais j'accompagne mes enfants différement dans LEURS apprentissages. Nous souhaitons qu'ils soient libres et maitres de leurs apprentissages, pour qu'ils sachent se servir, du mieux qu'ils peuvent, de ce pouvoir magique qu'est le savoir  .       

     ( désolé on est en plein dans Harry Potter et l'école des sorciers! winktongue ) 

     

                                                                                

     

     

    A lire ;

    Les apprentissages autonomes de John Holt aux Editions l'Instant Présent

     

    Apprendre sans école de John Holt aux Editions l'Instant Présent

     

    Libre d'apprendre de Pam Larrichia

     

    Et je ne suis jamais allé à l'école de André Stern aux Editions Actes sud.

     

    Article sur les apprentissages autonomes à l'Ecole chez L'école de mes rêves 

    Article sur les apprentissages autonomes chez Instruction sans école

     

    A voir ;

    Etre et Devenir  de Clara Bellar

     

     

     

     

                                                        


    10 commentaires
  • Parents de 2 garçons de 4 et 7 ans; papa travaille dans le contrôle aérien et moi, la maman, je suis une ancienne infirmière en pédopsychiatrie, nous pratiquons l'Instruction En Famille depuis 2ans et demi.

    Mon ainé a été scolarisé durant les 2 premières années de Maternelle ; 2 années de pleurs quasiment tous les matins pour ne pas aller à l'école, 2 années d'abonnement hebdomadaire chez le médecin, pour otites à répétition et asthme ( notre médecin généraliste pourra en témoigner, vu son désespoir devant la non efficacité de tous les traitements médicamenteux et chirurgicaux essayés en vain). Bilan scolaire positif; aucun soucis dans les apprentissages, enfant agréable et respectueux du cadre scolaire, bon camarade MAIS introverti. Les grands groupes ne lui convenaient pas, la cantine et la garderie était pour lui des moments fatiguants et stressants avec trop de stimulis visuels et auditifs ( je 'diagnostique" tout ça avec le recul ) .

    Depuis que nous faisons l'IEF notre fils n'a pas refait une seule otite, les inhalateurs de Ventoline ont été rendu à la pharmacie, le collectif lui convient mieux parce qu'il le vit à petites doses ( collectif hebdomadaire ; 2 activités sportives en club, 2 groupes avec d'autres homeschoolers, centre aéré pendant les vacances scolaires ), il est pleinement épanoui même si ça reste un anxieux de nature  ... 

    Nous avons fait le choix de ne faire porter aucun diagnostic à notre fils. Je ne veux pas débattre sur le sujet des diagnostics ici, et chacun fait comme bon lui semble. Nous estimons que nous avons tous des spécifités, que chacun doit être libre d'être comme il est, et à notre sens c'est plus le système qui est de plus en plus fermé et réducteur qui pose problème que le comportement des enfants, c'est au système de s'adapter et non aux enfants  ... c'est l'avantage de l'IEF , on peut adapter.

    Par exemple il m'a fallu du temps pour le comprendre et l'accepter, moi même conditionnée pendant ma scolarité aux  " assieds toi bien et tais toi pour te concentrer ! " ... mais le fait est que notre fils a besoin d'être à moitié assis sur sa chaise en faisant des bruits avec sa bouche pour se concentrer ,  par contre il ne doit pas y avoir de stimulis extérieurs ( sonores ou visuels ). C'est sa manière à lui de se concentrer, sa manière  à lui d'apprendre ; oui je sais ça parait inconcevable mais c'est pourtant vrai ! Faire des exercices scolaires assis derrière un bureau lui demande trop d'efforts, le fait même d'être assis sans bouger lui demande un effort ! Vous pensez ça possible dans une classe de 28 élèves ?

    Aussi, il est ce que j'appellerai perfectionniste, par exemple lorsqu'il écrit ; il use beaucoup d'énergie à faire des lettres " parfaites ". Je l'ai déjà vu s'effondrer , en pleurs ,  parce que la boucle d'un L  partait un peu de travers oh. Je ne lui met aucune pression, l'erreur est plutôt prise de façon positive chez nous, mais voilà 7ans ne le vit pas comme ça ! Du coup après s'être concentré sur le tracé des lettres, sur la construction du mot, de la phrase , tout en étant en mouvement et en faisant des bruitages  ... il est épuisé . Vous l'imaginez rester assis plus d'une heure en classe à recopier ce que le/la maitre/sse est en train de dicter, pendant que le camarade derrière chuchote, que celui de devant fait tomber un objet ... ?

    Par contre il est capable de jouer et de se concentrer sans difficultés sur des casse-têtes, des jeux tels que Master Mind, des construction LEGO .... Ce n'est pas au programme de l'Education Nationale ? C'est vrai, mais pour nous, ça a plus d'importance que les leçons de grammaire de son niveau par exemple, Ca l'aide à se construire, à developer ses capacités d'observation, de réflexion, de mise en lien, ça valorise son estime de soi plutôt que de le mettre en difficulté et le rabaisser. Il adore regarder des émissions comme " c'est pas sorcier ", " on n'est pas que des cobayes" des documentaires géographiques ... et est capable de vous ressortir un certains nombres de choses apprises lors du visionnage, de faire du lien avec nos lectures, nos expériences ... mais il ne sait pas ce qu'est une leçon.

    Au début de notre IEF, nous travaillions de façon très scolaire ... ça n'a pas fonctionné pour nous ! Nous ne suivons plus le programme de l'Education nationale car notre fils s'intéresse à tout plein de choses qui ne sont pas au programme ! En ce moment par exemple on est dans l'Egypte antique ( à sa demande ) , je ne crois pas que ce soit au programme de CE1 . Je ne lui enseigne rien, il ne fait pas d'exercices à ce sujet ... par contre il adore regarder des documentaires, on lit des livres sur l'Egypte, les dieux égyptiens, les hiéroglyphes, on a construit des pyramides en carton ( il a tracé des triangles isocèles, mesuré des angles ...) ... Mais donnez lui une évaluation écrite type texte à trous, sincèrement je ne pense pas qu'il saurait y répondre, il échouera à ce genre de test. Par contre venez boire un café chez nous, et  échangez avec lui sur votre métier, sur un voyage, ou sur l'histoire des pharaons, il n'a aucun complexe à échanger avec les adultes et vous pourrez vous rendre compte de ses connaissances.

    L'année dernière pour  "son début de CP ", j'ai voulu lui faire passer une évaluation ( test pris sur un blog de professeur des écoles ) pour voir ce qui était acquis, ce qu'il fallait retravailler ... je lui ai bien dit qu'il pouvait ne pas savoir, se tromper ... que c'était juste pour faire un point sur où il en était. Le deuxième exercice lui a posé problème ; il a été incapable de passer à l'exercice suivant sans répondre, et incapable de répondre sans être sûr de ne pas se tromper, il s'est mis à pleurer, à se dévaloriser ... j'ai eu beau essayer de le rassurer, de relativiser, de mettre en avant ce qu'il savait ... rien n' y a fait ! Il était vraiment mal. On s'est juré de ne plus lui faire passer de test ! Dès qu'il sent qu'on attend quelque chose de lui, il perd ses moyens, et c'est valable dans tous les domaines ! Il pratique le tir à l'arc et se débrouille plutôt bien, mais si le coach s'en sert d'exemple et que les autres le regardent , la flèche tombera à coté de la cible ! 

    Alors, dans l' article 14 bis ( et les amendements qui vont avec ) de la loi égalité et citoyenneté ; il serait demandé en plus du contrôle social,  du contrôle annuel par l'inspecteur d'académie et respect du socle commun au 16ans de l'enfant, 

    que l'enfant soit testé dans un lieu imposé par l'inspecteur académique, ( autrement dit pas forcément au domicile ) oh

    que les tests et leurs résultats soient conformes au programme éducation nationale  oh

    et bien nous disons clairement NON.

    Personnellement je ne suis pas contre une évaluation , si possible plus constructive que jugeante. Une évaluation qui permette de rencontrer nos fils dans un lieu sécurisant pour eux, et de les évaluer de la façon la plus juste qu'il soit, c'est à dire en respectant ce qu'ils sont et leurs intérêts. Nous serions ravis d'échanger avec un inspecteur/trice, pourquoi pas recevoir des conseils, astuces ... si l'objectif reste d'accompagner au mieux nos fils en respectant ce qu'ils sont . ( oui j'aimerais vivre aux pays des bisounours ! yes ).

    NON nos enfants ne sont pas obligés d'apprendre et de connaitre ce qui est attendu par l'Education Nationale, parce que nous pensons que chaque enfant a le droit de se construire comme il le désire, et que la construction de soi passe par le respect de ses intérêts, envies , de son comportement ... Ne me dites pas que c'est à lui de s'adapter ! Je ne parle pas là des "valeurs de la République " , mon fils est poli, respectueux des lois et des autres, tolérant et ouvert d'esprit et une de ses grandes qualités ( parfois défaut ! ) c'est l'empathie ! Par contre demandez lui de rester assis derrière un bureau, silencieux et sans bouger, demandez lui de supporter le grand groupe, les cris, les chamailleries, la pression de la réussite ... et il sera en souffrance ! 

    NON notre 7ans ne passera pas de tests écrits , avec la pression d'une obligation de résultats pour ne pas avoir à retourner dans un lieux où il est angoissé, malade et fatigué ( l'Ecole ). NON nous ne le surprotégeons pas, mais nous respectons le fait que, ce genre de situation le mette dans des états de stress proche de l'angoisse, et nous estimons qu'il y a d'autres moyens d'évaluer l'instruction, le bien être et le bon développement d'un enfant.

    OUI nous refusons que l'état, sous quelque prétexte que ce soit, choisisse pour nous, Parents, et eux, Enfants le fond et la forme de leurs apprentissages  et notre mode d'instruction tant qu'il est fait dans le respect de l'enfant .

    Sur ce cher(e)s sénateurs/trices qui  allez décider du sort de nos enfants , si vous voulez bien vous demander comment ça se passe l'Instruction En Famille,  n'hésitez pas à visiter notre blog mesptitsgrains. ( et ceux des autres familles IEF blogueuses, vous verrez comme nous sommes riches de méthodes, astuces, bons plans, réflexions, expériences.. ).

    Une famille libre de semer avec bonheur.

     Pourquoi nous refuserons les tests ?

     

     

     


    12 commentaires
  • J'avoue avoir encore du mal à me détacher de la pression extérieure quand il s'agit des mathématiques, de la lecture et de l'écriture ! Aussi parce qu'il me semble qu'avec ces capacités , des milliards de portes s'ouvrent ! Mais ça reste MA vision et non CELLE DE MES ENFANTS ! no ( lire cet article pour repenser Unschooling  apprendre à écrire pour communiquer   ).  

    On ne fait aucun formel; pas de lignes d'écriture, ni temps, ni horaires imposés  ....  par contre on a différents supports à disposition et surtout on profite de la vie et de ce qu'elle nous offre.Par exemple en ce moment 7tans adore écrire la liste de course, il a un cahier à disposition et quand on pense à quelque chose, il le note ! Avoir une responsabilité le valorise et le motive !  Il note alors l'aliment en question, et je note à coté la bonne orthographe si il y a des fautes. 

    Le chemin du unscooling ( suite ).

    Alors pour les septiques ... je me revois il y a 3 ans alors que j'étais en pleine réflexion sur l'instruction en famille dire à une copine ; " Il y en a qui font de la lecture juste en lisant des recettes de cuisine !!! ohno n'importe quoi, faut pas exagérer quand même " oops , bon ben aujourd'hui j'en suis là ! comme on dit ; " il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis " ! he 

    Pour les convaincus, ne pensez pas que tout est merveilleux dans le meilleur des mondes chez nous , " Mais comment font ils pour avoir ce détachement ??? "

    Et bien nous ne l'avons pas toujours! Il m'arrive encore de m'énerver, submergée par cette fichue pression extérieure de la non réussite "scolaire" ! oops

     Pour la lecture par exemple ;

     Cet été, Mamie Domi propose à 7tans de lire un livre à 2 et il lui répond " je ne sais pas lire " ... bien sur mon sang n'a fait qu'un tour !!! ohmadno  " Mais si, tu sais lire, n'importe quoi dit plutôt que tu n'as pas envie !!! .... " Tel un chien enragé j'ai sorti ma colère. oops

    Après m'être calmée ( avec la culpabilité de m'être fâchée quand même beurk ) , j'ai essayé de comprendre ce qui se passé en moi ; j'avais PEUR .

    D'abord des jugements des gens   " Quoi il a 7ans et il ne sait pas lire ??? " ... Devoir se justifier, devoir défendre son droit à ne pas lire n'est pas chose facile face aux dictats de la société ; vous êtes aux yeux des gens la personne               " responsable des apprentissages ", c'est donc aussi vous qui êtes jugé ...    Il est donc évidement plus simple de ressentir et d'exprimer sa fierté " ohh il lit bien hein ... sans école en plus !! " oops que de subir des regards et/ou des réflexions désapprobateurs arf ( ce qui n'a pas été le cas de Mamie Domi !! ).

     Mais au fond de moi, une peur plus profonde ;  j'ai simplement imaginé cette même scène avec un inspecteur et la nouvelle loi ( qui obligera à subir des tests de niveaux Education Nationale ) avec comme punition , une obligation de scolarisation  ... inévitablement la pression refait surface, Adieu tous mes essais d'accompagnement sans attentes , adieu toute réflexion sur la construction libre de l'enfant ...

    { Alors je vais être franche, nous sommes expatriés et ne subissons pas de contrôles pour l'instant. Vous me direz ; c'est facile alors ! Je vous répondrais clairement OUI ( et pourtant voyez par vous mêmes ça agit parfois sur mon comportement, sur mon raisonnement ), il y a des  " superparents " avec une carapace anti pression ... ce n'est malheureusement pas mon cas no et inconsciemment ça jouera sur mon accompagnement. Il est difficile de ne rien attendre de son enfant quand on sait que l' inspecteur, lui, attend le niveau scolaire !! ( je reviendrai plus en détails sur les contrôles à la fin de l'article ). }

    Je reprends donc ma réflexion ! A moi de travailler sur cette peur des jugements, et essayer de me construire une carapace anti pressions extérieures !  Mais il y a quelques temps je tombe sur cet article  apprendre à lire sans leçons. Et là ça m'a ouvert les yeux, le coeur, l'esprit  bref la totale ! Une révélation ! J'ai compris que 7tans ne se sentait pas lecteur parce que pour lui, savoir lire; c'est lire n'importe quel texte d'une façon fluide. Ce qui n'est bien sur pas son cas ...  Je vais donc continuer à l'accompagner jusqu'à ce qu'IL se sente lecteur ... alors certains diront il faut de l'entrainement, si il fait des lignes de lecture il saura lire plus vite ... peut être, mais mon objectif n'est pas de le faire entrer dans des cases ou de lui faire faire la course au "savoir"... il lira quand il aura envie, quand il en aura besoin, quand il se sentira prêt . 

    Nous continuons à lire des histoires parfois en le faisant participer, quand il est disponible pour ça. Nous avons plein de livres et magazines à disposition ( pour petits , pour grands, avec que des images, en anglais, des livres de dragons et de pirates... )  . Il lit les consignes des cahiers de son frère, les titres des dvd qu'il veut regarder, la notice d'un jeu ... quand il en a envie ou besoin.

    Pas de rentrée

     

    Il me semble essentiel de connaitre ses enfants, de comprendre leur fonctionnement pour pouvoir leur faire confiance, je sais que mon 7tans ne se lance dans rien si il n'est pas sûre de lui. Depuis tout petit, il ne prend aucun risque, ni dans la vie, ni dans les apprentissages,  et si on le force il se braque complètement, il perd ses moyens ! Mais comme pour tout ce qu'il sait faire aujourd'hui , le jour où il décide de le faire , il réussi du 1er coup ... marche, propreté, vélo, natation ... je ne doute pas qu'il en sera de même pour tout ce qu'il entreprend !

    4ans lui a besoin d'essayer, de s'entrainer pour réussir. Il fait marche arrière, demi tour ... Il n'a pas peur de tomber et de se relever ! Il veut apprendre à lire maintenant, je l'accompagne en ce sens dans le quotidien, on " apprend " des lettres, des sons, on joue avec les mots ... et non je ne le force pas à écrire papa, maman ou son prénom un peu tous les jours pour être sure qu'il sache le faire , son intérêt du moment , qui dure depuis des mois,  est de faire des labyrinthes tracés ... je suis sûre qu'il en apprend quelque chose dont IL a besoin ! 

     

    Alors comment je fais  ??? J'apprend moi aussi, tous les jours !. A chaque situation où je sens que je suis en difficultés que je n'ai pas les bonnes clés pour trouver la solution, j'essai de prendre le temps de la réflexion, avec mon 41ans ! On se pose des questions, on lis des articles, des livres ... et essayons d'avancer, de progresser ... pour accompagner au mieux nos enfants. Et savoir écouter et accompagner ses enfants n'est à notre sens, pas une preuve de faiblesse des parents , mais plutôt du respect et une force offerte à nos enfants! yes

     

    Le chemin du unscooling ( suite ).

     

    Bonne récolte ! cool

     

     

    Alors pour ceux qui se posent la question des contrôles. C'est vrai nous avons beaucoup de chance, nous ne sommes pas soumis au régime du contrôle éducation nationale où nous vivons ... alors oui c'est clairement une pression en moins ! Le contrôle en soit ne m'inquiète pas, et à moins de tomber sur inspecteur vraiment optus, je pense que nous saurions " prouver " qu'il y a bien instruction et que 7tans est pleinement épanoui et " instruit ". Nous discuterions avec 7tans de ce qu'il veut faire ou pas, de ce qu'il veut éventuellement présenter, sous quelle forme ... j'essaierai de noter le plus régulièrement possible de ce que nous faisons, sorties, lectures, documentaires vus, activités ...

    Par contre la future loi qui impose des tests de niveaux me fait clairement peur ! Elle me fait peur parce que c'est une atteinte à notre liberté , c'est une atteinte à notre rôle de parent, c'est une atteinte au droit de mes enfants d'être heureux et épanouis ... Alors le unschooling en France a t-il un avenir ? J'ose espérer que oui, j'ose espérer que notre société démocratique n'est pas folle au point de retirer le droit aux parents de choisir l'éducation de leur enfant ( tant qu'elle se fait dans le respect de l'enfant) ... 

    Si cette loi passe que fera t-on ? Se battre contre les envies et besoins de ses enfants ou se battre contre un système ?  Pour nous le choix est clair !  Donc je jouerai au loto pour acheter une île déserte aux unschoolers ! wink2, on détournera la loi d'une manière ou d'une autre, on se battra pour que nos enfants soient libres, libres d'apprendre, libres de penser, libres d'être !!! Et si la vie nous offre encore un cadeau d'expatriation ... on fuiera le pays qui ne sera plus celui de la Liberté Egalité Fraternité. 

      

    Si vous voulez aller plus loin dans vos lectures je vous conseil cet article du blog que j'affectionne tant en ce moment Apprendre en liberté Je vis donc j'apprend .

    Voir le film Etre et devenir

    Libres enfant de Summerhill

    Et tout plein de livres chez cet éditeur Editions instant présent

     


    3 commentaires
  • Maman a contre courant oblige , à l'heure où certains reprennent le chemin de l'école, chez nous la vie continue !

    J'ai plutôt envie de vous parler de notre cheminement, au bout de 3 années sans école, 3 années riches d'apprentissages ... pour chaque membre de la famille, avec une seule envie ; CONTINUER et aller encore plus loin sur le chemin du UNSCHOOLING. 

    Sur le chemin du unschooling

     

     Notre 1ère année fut très scolaire (  bilan 1ère annéeno ) ... jusqu'à ce que mes enfants me fassent comprendre que ce n'était pas fait pour nous ! J'ai dû me "déscolariser", apprendre à observer, à écouter et à respecter les besoins et envies de mes enfants. 

    La 2ème année fut un mix ( organisation 2015/2016 ). Mais plus l'année passait plus mes enfants me prouvaient qu'ils réussissaient là où je ne les attendais pas, ou d'une autre manière que celle que je leur avait montré.

    Cas concrets ;

    J'ai lu différents articles sur LE stylo plume idéal pour les débutants ... bien sûr maman imparfaite ( c'est moi hein !! he ) je l'avais acheté  ... et échec cuisant ça a complètement dégouté 6zans  ( à l'époque ), on en a essayé d'autre mais il n'était pas à l'aise, ça lui semblait encore plus difficile d'écrire ... bon j'ai donc lâché l'affaire du stylo plume ! Je me suis dit " tampis " après tout ce n'est pas obligé d'écrire au stylo plume ( moi je n'écris pas au stylo plume depuis ... le lycée !!! .... hier quoi ! wink2 ). Et cet été en rangeant le grenier de papy, 7tans est tombé sur un stylo plume de son arrière grand père avec un vieux bloc note ... et là j'ai vu 7tans se mettre dans un coin et après avoir changé la cartouche ( un peu sèche ! ^^ ) il s'est mis à écrire des mots et des mots avec ce qui est devenu SON stylo plume !!! ...

    4ans  a qui j'ai voulu faire faire des bonhommes l'an dernier m'a clairement fait comprendre que le dessin n'avait aucun intérêt pour lui ... pas un dessin digne de ce nom pendant plusieurs mois, "juste des tourbillons gribouillages " ... et la semaine dernière je sors la  peinture pour faire de la patouille ... il prend un pinceau et me dessine .. un bonhomme " papa et sa télécommande " !

    Sur le chemin du unschooling

     

    Finalement, le plus dur pour nous adulte, c'est de ne rien attendre de nos enfants !!!

    Le seul but est de les accompagner dans leurs envies pour qu'ils s'épanouissent, pour qu'ils se construisent ... et non pas attendre un résultat que l'adulte estime juste ou normal !!! 

     

    J'ai lu pas mal de " bilan IEF " où ils ont  "testé" le unschooling pendant 1mois . Je ne juge personne, et l'essentiel et que chacun se sente bien dans sa démarche, je ne cherche à convertir personne, mais je ne voudrais pas non plus que certains (es ) soient démotivés  par avance .

     Il me semble compliquer de passer de l'école  ( ou du formel ) à du unschooling en 1 mois ... j'attaque ma 3ème année et je suis loin d'être irréprochable, certains vieux démons me tournent encore autour ... bon  certains ont cette philosophie du unschooling de façon innée ( et j'aimerais faire partie de ses gens là, pour ne pas avoir à travailler sur moi même sans arrêt ! ! cry ). wink2

    Il en est de même pour les enfants qui ont connu le système scolaire, où les apprentissages sont servis sur un plateau avec la notice d'utilisation ... il faut leur laisser le temps de découvrir qu'ils ont en eux, ce pouvoir de s'intéresser et d'apprendre ... !  

    Alors oui le unschooling n'est pas fait pour tout le monde, c'est une philosophie de vie ... apprendre à faire confiance à son enfant, le laisser libre d'apprendre ce que bon lui semble. 

    Certains ont tendance à penser que le unschooling c'est laisser l'enfant  s'occuper seul .... et que pendant ce temps on peut vaquer à ses occupations ... et finalement on fini par s'énerver de désespoir au bout de quelques jours ( ou heures! ) parce que l'enfant n'a "rien fait" ou s'est ennuyé ... parce qu'au final on attendait quelque chose de lui ( souvent inconsciemment ) !.... 

    7tans passe encore beaucoup de temps à jouer ( je parle ici de jeux qui n'ont pas de valeur éducative aux yeux de l'adulte;  les voitures, les déguisements, les playmobiles ... ) je ne pense pas qu'il ne fait rien ... je sais qu'il se construit, c'est une façon d'expérimenter, de travailler les relations, d'exprimer des choses ... ( je rappelle que j'attaque ma 3ème et qu'il m'a fallu du temps pour " accepter " ça ).

    Il aime regarder des documentaires du genre " j'irai dormir chez vous", "des trains pas comme les autres", " les routes de l'impossible" ... quand il commence à regarder un reportage, juste avec un paysage, une tenue, une coutume, un animal, il peut dire le continent voir le pays où ça se passe, il connait de plus en plus de drapeaux ... mais il ne sait pas ce qu'est une leçon de géographie.

     Pour moi le Unschooling, c'est un accompagnement  ( ce qui ne veux pas dire que je suis à coté de mes enfants 24h/24 ! Je fais aussi des choses pour moi !!! et ils font des choses sans moi !). C'est laisser l'enfant avoir envie et lui proposer des moyens qui l'aideront ( ou pas ) dans sa quête. Ca veut dire être disponible pour eux, physiquement bien sûr mais aussi dans notre tête pour pouvoir percevoir et recevoir leurs demandes, leurs difficultés, reconnaitre leurs qualités et leur défauts pour les aider à en tirer le meilleur ... ou le moins pire ! ... c'est se rappeler à chaque instant que l'Adulte n'est pas LE maitre , n'est pas LE savoir. Et non je ne suis pas leur maitresse !

    On me dit parfois ; " si ils allaient à l'école ils apprendraient d'autres choses que ce que tu leur propose ..."

     "Alors oui ils apprendraient ce que leur professeur veut bien essayé de leur apprendre selon le programme imposé par l'Education nationale " C'est très ouvert comme perspective ?!

    Personnellement je ne leur apprend rien ; ils apprennent par eux même ce qu'ils ont envie ou besoin, je leur propose des portes qu'ils ouvrent ou non, ils se saisissent de rencontres, d'instants, d'expériences ...

     Nous leur offrons une vie d'opportunités, et contrairement à ce que certains pensent ça ne veut pas dire être riche pour avoir beaucoup de matériel, pour payer des sorties, des voyages ... 

     

    Que voyez vous sur ces photos ?

     

    Sur le chemin du unschooling

     

     Sur le chemin du unschooling

    Sur le chemin du unschooling 

    Sur le chemin du unschooling                                                                  

     

     

     

     

    Moi j'y vois;

    Un exercice de mathématiques sur la notion de fraction ( en coupant la pomme du gouter )   

    Une séance de lecture pour lire les personnages d'un livre à son frère, assis dans le couloir avec un livre de Robocar POLI shocked

    Une séquence " découverte du monde" : qu'est ce qu'une rivière, un lac, un fleuve, qu'est ce que le courant, quelle est cette pierre, cette terre ???

    Une expérience scientifique sur l'évaporation de l'eau, après avoir fait une salade de PlayMaïs et se demander comment ça aller sécher? oh... 

     

     

     

     La vie, la nature, les rencontres sont propices aux apprentissages si on ouvre ses yeux et son esprit en ce sens !

     

    Au prochain épisode je vous raconterai les progrès que j'ai encore à faire sur le chemin du Unschooling !!! ^^

     


    7 commentaires
  • Lorsqu'on fait le choix de l'instruction en famille, on se doute que notre environnement relationnel va être modifié. On ne peux pas échanger avec d'autres mamans en attendant l'ouverture du portail de l'école, pour finir par lier d'amitié, en partageant souvent les mêmes difficultés du quotidien. On ne peux pas non plus partager avec nos collègues, qui comme nous vivent le stress du boulot enfant dodo, ni réfléchir avec eux comment améliorer notre travail ... Non vous êtes seule !!!!!!! yes

    Bon moi, je me suis un peu compliqué la tache en partant à l'autre bout du monde, vivre dans un pays anglophone sans parler l'anglais no, avec un capital confiance proche de zéro et en vivant dans une résidence française où les gens qui y vivent ont plutôt des valeurs et une vision de la société ... en non adéquation avec les miennes !  ( pour faire simple he ). Du coup pas facile pour moi de trouver ma place et du soutien.

    Là au quotidien je suis avec ... moi même ... et j'avoue,  je n'ai pas toujours suffisamment de recul pour répondre à mes propres interrogations ! no Mon 40tans m'aide beaucoup à y voir clair, il est un réel soutien, mais ça n'efface pas cette impression d'être seule, à contre courant. Mes amies et ma famille sont loin, et le téléphone a ses limites ( enfin c'est surtout la facture qui pose les limites ! arf ).

     

     Maman à contre courant c'est quoi ?  parce que je suis 24/24h avec mes enfants ;  j'entends souvent dire :

    " Moi je ne pourrais pas , au bout d'une semaine de vacances je suis contente qu'ils retournent à l'école ! "

    " Tu n'as pas l'impression de sacrifier ta carrière ? "

    " Comment feront ils pour travailler plus tard si tu ne poses pas de cadre ?"

    Vous l'aurez donc compris, des mamans, des femmes qui ne partagent pas vraiment mes priorités, ni mes préoccupations ... Oui nous sommes toutes et tous différents et moi j'ai toujours aimé travailler auprès des enfants         ( c'était mon métier ), mais j'aime surtout être avec Mes enfants, profiter de chaque instant, jouer avec eux, voir leurs avancées, les accompagner dans leurs difficultés ( pour ceux qui ne nous connaissent pas encore lisez notre article pourquoi-l-instruction-en-famille ? ) ....  Alors oui, parfois j'aimerais être tranquille peinard devant une bonne série he, ou pouvoir me prendre un rdv pour moi toute seule, quand j'en ai besoin ( ne serais ce que chez le médecin), et oui parfois je pleure un bon coup parce que je ne les     " supporte " plus,  parfois même je leur crie dessus !!!!! Et quand les seules réponses des "connaissances" mamans que j'ai c'est " tu devrais les rescolariser " ( comme si ça empêcher de leur crier dessus, ou de ne plus les supporter !!! ) " C'est ton choix hein ! ", " tu veux venir avec nous ? ah ben non tu as tes enfants ! " oh  ça me dépite complètement, et ça ne m'aide pas à avancer !!! no.

     Heureusement les groupes Facebook IEF sont là pour vous rappeler que vous n'êtes pas seule, que nous sommes même de plus en plus nombreuses  mais cela reste du virtuel. Parfois un petit soutient, un regard bienveillant   ça me ferait du bien !

    Donc voilà tout va bien dans ma relation à mes enfants, mais c'est plutôt avec les autres !!! smile En fait chez les ptits grains c'est plutôt la mère qui a un problème de sociabilité ! happy

     

    Il y a ces "regards" extérieurs, cette pression sociale, ces remarques qui vous font penser parfois que vous n'êtes pas à votre place, voir que vous n'êtes pas normale . La femme moderne travaille, elle est indépendante financièrement ( ce qui est le cas de certaines mamans IEF ), elle est hyperactive ( ce qui est souvent le cas des mamans IEF ! yes ) . Les enfants d'aujourd'hui eux sont pris en charge par des professionnels dès la naissance ( accouchement médicalisé ) puis après votre congé maternité ( rétrécissant)  crèche ou nounou, puis dès qu'ils seront " propres " l' Ecole les prendra en charge (dès 2ans1/2  aujourd'hui oh) ... jusqu'à ... ce qu'ils aillent ... pointer à Pôle emploi (c'est déprimant et HS, désolé je passe !beurk).  Bref alors VOUS, maman à l'écoute de la moindre contrariété de l'enfant, plus préoccupée par leurs envies et besoins que par le programme de l'éducation nationale , VOUS qui avez plus besoin d'être avec vos enfants qu'à vous épanouir au travail ( ou comme une partie des expats ici, aller à la salle de sport, faire bronzette à la piscine, faire du shopping ... )  VOUS       " c'est quoi votre problème ?? !! " oh

     Il y a quelques semaines encore je me disais que ce n'était pas simple de trouver sa place, de maintenir le cap hors des sentiers battus , de faire un bon gâteau quand on ne veux pas rentrer dans le moule, bref d'être à contre courant !!!  no

    A contre courant ...        Image de barbaracadabra

     

    Mon anglais s'étant amélioré, ma confiance en moi s'étant légèrement développée ( heu là il y a encore du boulot hein !! yes ), je suis partie à la rencontre des homescoolers de ma ville, voir si du coté anglophone, je trouverais une place, un soutien. Et là ?  Joyeuse surprise ... je découvre un groupe de mamans ... comme moi !!! Des mamans qui vont à contre courant, des mamans de toutes les nationalités, des mamans de toutes les confessions, des mamans qui instruisent à la maison, des mamans qui ont envie d'ouvrir de grandes portes à leurs enfants, des mamans tolérantes et non jugeantes !!!!!!! Alors oui enfin j'ai trouvé ma place et les garçons aussi !! C'est un super groupe hyperactif ! Plusieurs activités sont organisées, nous nous rencontrons plusieurs fois par semaines, pas toujours les mêmes, ça dépend des tranches d'âge , sauf le mercredi , on se retrouve tous au parc ( une trentaine d'enfants de 1 à 15 ans et même les papas !!! ). On se retrouvent pour faire des pique niques ou des sorties certains week end, les mamans s'organisent une soirée " mum out " 1 fois par mois où elles font des activités dans le calme ! ...  non seulement ça enrichi notre quotidien et surtout notre anglais ! mais moi je respire à nouveau, comme cette bouffée d'oxygène quand on sort la tête de l'eau après une apnée ! Je ne suis plus seule à espérer autre chose pour mes enfants, je ne suis pas juger par ce que je fait  , bon ok je ne comprends encore pas tout en anglais he mais je ressens cette bienveillance à notre égard. Nous n'avons pourtant pas toutes les mêmes façons de faire ou de penser, mais chacune apporte son expérience pour la partager à la communauté, chacune s'intéresse à ce que fait l'autre, et savoir que mes enfants "baignent" dans cette atmosphère de tolérance, de respect, de partage me conforte dans mes choix à contre courant, et me rassure sur le fait que ; non les cours d'éducation civique du programme éducation nationale n'aurait pas mieux fait ! no ( bon c'est vrai je n'avais aucun doute là dessus ! happy).

    Certains, certaines d'entre vous sont peut être plus indépendant que moi, ont les épaules plus larges pour supporter cette pression du contre courant, peut être que si j'étais en France proche de ma famille et de mes amies ça serait plus simple. Mais pour celles et ceux qui comme moi auraient besoin d'un peu de soutien n'hésitez pas à vous rapprocher des groupes écoles à la maison de votre ville ou département , vous les trouverez sur le site apprendreavecbonheur , peut être trouverez vous, vous aussi, un soutien, un regard bienveillant, quelqu'un avec qui partager des bons moments mais aussi des moins bons ! bref trouver une place ... trouver VOTRE place ! cool

     

    Trouver une place ... dans cette société.

     

    Bonne récolte.

     

     

     

     

     


    10 commentaires
  • Comme je l'ai dit nous n'avons ni temps de travail, ni vacances à proprement  parler ! La vie est notre temps et notre terrain d'apprentissage. Nous avons la chance de pouvoir voyager, et demain nous partons 1 semaine pour un road trip. Autrement dit on va faire beaucoup de route ! Bien sûr je me vois déjà m'ébahir devant les paysages nouveaux ... mais je crains que mes enfants n'y trouvent pas encore le même intérêt. 6zans commence à comparer, à essayer de comprendre les différences de paysages, mais au bout d'une heure de route oucharf ... ce fameux " on arrive bientôt ??? " ohintello

    Alors je n'ai pas envie que mes enfants se scotchent devant un écran pour faire passer le temps, donc on prépare de quoi s'occuper ;

    Les trajets en voiture

     Un petit carton bien rempli à glisser entre les 2 sièges pour que chacun y ait accès.

    D'abord chacun une trousse avec crayons bien sûr ( j'ai abandonné les feutres dans la voiture pour 3zans ... vous avez compris pourquoi ? he) carnets, gommettes, des cartes points à points pour 6zans

    Les trajets en voiture

     

    Des magazines

    Les trajets en voiture

     

               Des jeux effaçablesCherche et trouve , Mes premiers jeux malins              ( existe en différentes catégorie d'âge )

    Les trajets en voiture

     

    Chacun son carnet de voyage, pour y coller, écrire, dessiner ses souvenirs     ( je vous ferai un article dessus. )

    Les trajets en voiture

    De la musique qui plait à tout le monde ;

    Steve Waring

    Aldebert

     

    Et des jeux à faire tous ensemble

    Les mots qui commencent par la lettre ....

    Trouver une voiture rouge ( oui chez nous beaucoup de voitures sont blanches à cause de la chaleur ... )

    Jeu pyramide; si je dis ski tu penses à ....

     

    Bon ben maintenant je vais faire ma valise ! oops

    Bonne récolte !

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  • Je vous décris la situation ( autrement dit je vous raconte ma vie ) et après je dis ce que j'ai à dire ! yes ( pour entrer dans le vif du sujet, trouvez les mots en ROUGE ).

    Ici c'est les vacances scolaires pour 15 jours, il commence à faire chaud (35*) donc les sorties extérieures sont limitées, et nous vivons en appartement cry. Remettons nous aussi dans le contexte, nous sommes expatriés, loin de la famille et des amis, bien sur on a fait des rencontres ici, et on voit quelques copains non sco le matin en "récréation ", 6zans a des activités extérieures, mais nous sommes quand même 24h/24 ensemble ;

    Maman aurait besoin de se ressourcer un peu                                                 ( une fatigue se fait sentir he )

    6zans aurait besoin de se défouler physiquement, et d'être un peu sans maman

    3zans voudrait " essayer l'école " et avoir des copains de son âge.

       Les garçons ont donc décidé de s'inscrire à un Spring Camp ( équivalent d'un centre aéré ).

    Nous inscrivons donc 3zans dans une nursery ( le Camp de son frère ne les prend qu'à partir de 5ans. Ici les crèches font aussi pré school jusqu'à 5 ans, et propose des centres aérés pendant les vacances). Nursery bilingue, la directrice et la Teacher sont Françaises, les assistantes sont Philippines pour la plupart, parlant anglais ( attention les qualifications demandées ne sont pas les mêmes qu'en France !! Teacher ; poste proposé à une auxiliaire puéricultrice française avec expérience, par exemple ). Bref je vous raconte un peu la vie d'ici au passage ! oops

    1er jour pour 3zans, très content et fier d'y aller, ( on lui a expliqué la journée... ) je l'accompagne sereinement même si je sens la petite appréhension de la séparation monter ( normal ) . On arrive, et il se trouve qu'il n'y avait pas les personnes Françaises ce jour là ! Une assistante anglophone prend ses affaires, et commence à vouloir l'emmener dans la salle ! 3zans se démonte, s'accroche à moi .... donc je décide de l'accompagner et de tenter de tisser un lien entre lui et l'assistante. Je dis à l'assistante comment il s'appelle ( non elle n'a pas demandé ! ), je lui demande à elle comment elle s'appelle ( non elle ne s'est pas présentée ), je précise qu'il ne parle pas anglais ... je traduit à 3zans , lui redit comment elle s'appelle. Je le rapproche d'une petite fille qui joue aux voitures, il ne me lache pas ! oh ( ceux qui le connaisse comprendrons que ce n'est pas dans ses habitudes, il est plutôt du genre à prendre la main de son grand frère pour l'emmener vers les autres ! ). L'assistante veut le prendre de force, il se met à pleurer, donc je m'assois avec lui et commence à initier un jeu entre les 2 enfants, 3zans commence à jouer, il s'éloigne un peu ... l'assistante me dit que la chef ne veux pas que les parents restent sinon les enfants pleurent encore plus ! oh je me lève, commence à partir ( pas la peine de dire "tu aurais du lui dire au revoir", car si je lui avait dit et qu'il avait pleuré on m'aurait dit "tu n'aurais pas du lui dire au revoir" ! ) ... vous imaginez la suite 3zans court, m'attrape, il pleure, elle le retient de force , je lui dit que je reviens le chercher après le repas du midi et je pars  cry ... pas du tout avec les boules et l'envie de reprendre mon fils dans les bras! beurk

    On récupère 3zans, content de ce qu'il a fait, mais pas motivé pour y retourner le lendemain ! ( j'avoue que je ne l'étais pas non plus !! ) mais je me suis dit " ne restons pas sur cette expérience désagréable, il était prêt, il faut qu'il reprenne confiance, qu'il trouve ses repères ... " et heureusement, le lendemain les Françaises étaient là, avec une Teacher très accueillante et bienveillante, j'ai tout de suite senti que le courant allait passer entre eux ! yes 

    Il y avait aussi la directrice qui m'attendait pour me dire ;

    " Maman ne va pas rester ce matin, c'est interdit ! sinon les enfants pleurent" oh

    Je lui répond que je ne pense pas, mais pas le temps de finir ma phrase ...  elle me dit " là c'est maman qui a un problème ! " oh J'embrasse mon fils qui part, main dans la main avec la Teacher, sans problème et je m'en vais ! Je suis sortie  ... j'ai pleuré ! Cette attaque maladroite complètement déplacée m'a démontée ( j'ai dit que je me sentais fatiguée ? donc légèrement sensible ? he ).

     

    Je suis infirmière , j'ai bossé 6 ans en pédopsychiatrie et ça fait 2ans que je fais IEF, que je lis du Montessori, Filliozat, bienveillance et compagnie. Et oui malgré mes connaissances et mes convictions, je doute parfois oops mais c'est aussi grâce à ça que je me remet en question ... pour continuer de grandir ! 

    J'ai donc cherché des textes, articles ... concernant l'accueil de l'enfant et de ses parents à la rentrée, un peu de théorie, pour me rassurer, pour expliquer à cette directrice qu'elle faisait fausse route. Et tout ce que j"ai trouvé ( enfin une grande partie ! ) ;

    " si la séparation est difficile c'est à cause de la mère, c'est sa propre angoisse ....", " l'enfant ne pleurs que 5 min quand la mère est partie il arrête ... " ohohohmad

    Je me suis demandé si effectivement c'était moi qui avait un problème ? si je devais trouver un psy en urgence ?! ( lol ) Mais après avoir été rassurée par plusieurs mamans ( merci les groupes IEF ), après avoir remis mes idées au clair et mangé un bout de chocolat ( he ) j'ai eu envie d'écrire cet article, pour poser mes idées et aussi pour les partager ! oops

     

    PREMIEREMENT

    Je n'en peux plus de cette vieille école qui pense qu'il faut jeter les enfants dans le grand bain et leur tendre une perche pour qu'ils apprennent à nager, qui pense qu'il faut les laisser pleurer dans un lieu inconnu avec des personnes inconnues pour qu'ils "apprennent" à être autonome, assez qu'on pense que c'est en étant confronté à des conflits qu'ils sauront les gérer, assez d'entendre qu'il faut laisser pleurer un bébé pour qu'il apprenne à s'endormir tout seul ... Va t-il falloir bientôt les envoyer dans un pays en guerre pour qu'ils gèrent mieux les attentats ??? Oui je suis provocatrice et extrémiste là mais c'est le même raisonnement!!!!! J'en ai assez qu'on pense à la place de l'enfant ! Ces personnes pensent sûrement bien faire, mais je pense qu'elles font fausses routes.

    Ne voit-on pas que ce monde va mal ? que la violence est partout et sous toutes ses formes !!! Ne peux t-on pas penser AMOUR et RESPECT ? Les enfants ne peuvent-ils pas être respectés dans leurs rythmes et leurs besoins ??? De quoi a t-on peur ? Qu'ils ne soient jamais autonomes s'ils ne pleurent pas le 1er jour de  "séparation " ?... arf 

     Apprenons,  nous, adultes , à leur faire confiance, à les écouter , à faire preuve d'empathie, nous remettre dans la peau de notre " nous enfant " et imaginer comment NOUS aurions aimé être accompagnés ! 

    DEUXIEMEMENT

    Laissons  le droit aux parents d'être aimant, bienveillant, sécurisant ... je ne dit pas qu'il faut couver son enfant jusqu'à l'âge adulte, mais autorisons nous, à accompagner nos enfants en écoutant notre coeur et pas les " fait comme ci ou comme ça " , sans peur du jugement ( oui je me parle là ! oops)  Battons nous pour reprendre nos droits de parent ( ça fait un peu révolutionnaire, non ? wink2 ).  On nous fait croire tellement de choses, et une fois de plus il faut rentrer dans les cases ; allaitement oui mais attention pas trop longtemps non plus, poser des limites oui mais pas trop quand même , laisser le pleurer sinon il vous fera tourner en bourrique ... on peut en citer plein des exemples ! La société et ses dictats n'a pas à nous dire ce qui est bien ou mal pour notre enfant ! Seul notre enfant peut nous le dire ou l'exprimer, si on l'écoute avec le coeur.

    TROISIEMEMENT

     ARRETONS de tout mettre sur le dos des mamans !!!!!!!!!!! " Il vit mal la séparation ... angoisse de sa mère " " il est colérique ... la mère ne pose pas de limites " " il est timide ... sa mère le couve trop !!!!!!!!! La mère encore et toujours ! Je rappelle que ces grandes théories datent de FREUD, LACAN et compagnie et que depuis, il existe un nouveau terme " la parité homme/femme " ... autrement dit les hommes ( enfin ceux qui en ont envie ) ont une vraie place auprès de leurs enfants ... ils jouent avec, font des câlins, du peau à peau, du portage , changent les couches, participent pleinement à l'éducation des enfants, ils n'ont plus le simple rôle de chef de famille autoritaire qui travaille toute la journée et rentre le soir en mettant les pieds sous la table !!! Non ils ont aussi le droit de préparer le repas maintenant yes 

    Bref tout ça pour dire que j'en ai MARRE d'entendre que tout est de la faute des mamans, pourquoi ce ne serait pas de la faute de papa ?  Et je dirais même plus, tout n'est pas de la faute des parents !

    DERNIEREMENT

    Les enfants ont une personnalité, ce sont des êtres à part entière, avec leurs qualités, leurs défauts, leurs angoisses ... alors oui ils sont en construction, nos attitudes, nos façons de répondre à leurs besoins, de les accompagner dans la vie ... influencent leur façon d'être !

    Mais nous adultes, réagissons nous tous pareil face à une même situation ? il y a les anxieux, les mous, les speed, les battants, les fortes têtes, les bougons, les passifs ...... alors les enfants ? ben c'est pareil ! Sinon ça voudrait dire que nous nous formons tous pareil ?  avec une personnalité à zéro et dès les 1res interactions avec cette foutue mère wink2 ben elle rigole? on gagne 1 point en humour, elle pleure? 1 point pleurnichard, elle crie? 1 point colérique ! Vous voyez le genre??? Je simplifie là mais vous voyez ce que je veux dire !  

    Alors STOP ! Bien sûr nous devons, nous parents, nous remettre en question, faire du mieux que nous pouvons, grandir de nos erreurs, faire avec notre personnalité et notre vécu ... mais les enfants aussi sont comme ils sont, ne culpabilisons pas les parents pour tout, tout le temps !!! ( vous sentez la belle règle que j'essaie de m'appliquer à moi même ?... ben ce n'est pas gagné ! ^^ ). 

    Tout ça pour dire que oui je suis une mère poule aux yeux de certains, que oui je protège mes enfants de certaines situations qui me semblent être nuisibles à leur épanouissement, que oui je ne laisse pas mes enfants pleurer ou crier sans les accompagner dans leurs émotions ( même si les pleurs viennent après un énervement de ma part ... n'allez pas croire que je suis douce, gentille et bienveillante 24/24) , que oui je reste avec eux le soir pour qu'ils s'endorment si ils en ont besoin et oui je reste à la nursery si je ne sens pas mon fils serein !  Oui mon 40tans pense comme moi, nous avons la chance d'être en accord sur l'éducation de nos enfants donc c'est aussi de sa faute ! happy

     Je ne sais pas si je fais bien, mal, mieux, pire ! Mais je le fais avec amour !

     

    Au coeur des parents

     

     

    Bonne récolte. wink2

     

    PS; ça m'a vraiment fait du bien d'écrire cet article, j'espère qu'il vous fera du bien en le lisant !

     

     

     


    4 commentaires
  • A l'heure où le débat est ouvert sur oui ou non faut-il faire croire au père Noël à ses enfants ? ... il faut trouver des idées à mettre sous le sapin ! Alors bien sur les enfants en ont plein, 3zans par exemple veux un quad pour aller dans le désert ! Mais mon budget et ma raison me disent que ça ne va pas être possible no.

    Alors voilà ce que j'ai mis dans notre hotte à idées, et que j'ai gentiment et subrepticement proposé à mes enfants en fonction de leurs centres d'intérêts  ... et de mes convictions ( par exemple pas d'armes ou jeux de guerre )  ! no

    Donc chacun a fait sa liste. 3zans en découpant et collant les images dans les magazines, 6zans lui a dû faire l'effort oh d'écrire ( lui aussi aurait bien juste découpé les images he ), et moi j'ai laissé des fenêtres ouvertes sur la tablette de mon 40tans ( pas folle la guêpe ! ... enfin je vous direz si ça a marché ! happy ).

    pour 3zans 1/2 ;

    Un déguisement ( pour renouveler ceux de notre malle à déguisement ! )

    Liste aux parents Noel

    Une Grue Télécommandée

    Liste aux parents Noel

    Un puzzle aimanté 

    Liste aux parents Noel

    Des voitures

    Des livres

    Liste aux parents Noel

    et celui ci, découvert chez Darling Fleur

    Liste aux parents Noel

     

    Pour 6zans ;

    Un déguisement ( j'ai pris viking )

    Un jeu de pièces aimantées ( dans l'idée qu'il y joue avec 3zans et aussi que ça nous serve de support pour les maths !  )  

    Liste aux parents Noel

    Un jeu de carte Djeco

    Liste aux parents Noel

    Un abonnement à la petite salamandre

    Des Transformers no

    Une voiture télécommandée

    Un jeu de paléontologue ( déjà  testé ici )

    Liste aux parents Noel

    Livre

    Liste aux parents Noel

     

     

     

    Et pour moi he;

    Dvd ;

     

    Liste aux parents Noel

    Liste aux parents Noel

    Livres ;

    Liste aux parents Noel

    Liste aux parents Noel

    Ou un petit bijou .... parce que je ne suis pas qu'une maman,

    ou une réparation de la voiture qui nous tombe dessus 15jours avant Noël cry

    Allez ! bons préparatifs à tous ! smile

     

     

     

     

     


    1 commentaire
  • Oui/Non, Pour/Contre, Avec/Sans ... à moitié peut être  ???

    Quoi penser, quoi faire ?

    Alors pour ma part, j'ai toujours été favorable à la télévision MAIS sélectionnée yes. Choquée par le coté violent et "débilisant" de certains dessins animés ( pour ne pas dire la plupart ) qui passent à la tv, j'ai dès leur plus jeune âge fait attention à ce que nos enfants pouvaient entendre ou voir. 

    Oui oui dès leur plus jeune âge, j'ai fait attention à ce que je regardais en leur présence ... vous savez toutes ces fois où nos chérubins sont en train de jouer tranquillement (ou pas arf, allongé sur le dos, à 4 pattes ou debout ) dans un coin du salon et où vous, vous pouvez enfin vous poser un peu sur le canapé ... zapette en main, vous tombez sur les infos ou sur un téléfilm et voilà des scènes explosives, des bruits de mitraillettes, des accidents, des cris, des flammes ... votre enfant ne regarde pas , mais croyez moi, il entend, les plus "grands" regarderont entre 2 tours de Dupplo et gentiment sans qu'ils ne "comprennent" ( comme on dit souvent pour se rassurer ) ils s'en imprégneront. Alors non ça ne va pas faire d'eux des tueurs en série, je vous l'accorde, mais je pense qu'il est important de ne pas banaliser la violence dès le plus jeune âge ... enfin dans l'optique d'un monde meilleur bien sur ! Sinon en effet on peut continuer ainsi ... no 

    Rappelons nous qu'ils sont des êtres en construction ... si ces images là ne les " choquent " plus parce qu'ils sont " habitués ", que ça fait partie de leur quotidien ( même expliquées !! ), que les  jeux vidéos et les armes en jouets sont de plus en plus réalistes ... qu'impriment t-ils ??   leur faudra t il de plus fortes images, ou de plus fort passages à l'acte quand ils grandiront, quand ils seront à leur tour adulte, citoyen en capacité de comprendre ?  Est ce que tuer des êtres humains deviendra un jeu ou une façon de s'exprimer ? 

    Les enfants ont toujours joué à la guerre, à la bagarre ... me direz vous ? Oui c'est vrai, mais c'était avec des boutons , des armes fabriquées avec 2 bouts de bois ramassés en balade !!! Ces enfants ne voyaient pas des scènes de guerre aux 4 coins de la planète tous les soirs à la télévision ... d'ailleurs fut un temps ils n'avaient pas la télévision !

    On me " reproche" de surprotéger mes enfants en sélectionnant autant leurs programmes, en refusant qu'ils aient des armes en jouets ... Et bien OUI et je le fait en toute conscience et en toute sérénité.

     Pour ma part, je ne regarde que très très très peu la télévision , mais il faut bien le dire , certains enfants aiment ça ! Non pas tous, je vous assure. 6zans s'y ai intéressé assez tard et étant plutôt d'un tempérament impressionnable il a largement préféré les documentaires animaliers, sur les trains ou sur les voyages plutôt que les dessins animés ! 3zans lui, y a vite trouvé son compte, et la réclame quand il a un coup de fatigue ou besoin de se retrouver seul, blotti dans le canapé avec doudou c'est clairement son moment de déconnection ... raison de plus pour ne pas le mettre devant n'importe quoi ! Bien sur je ne le laisse pas devant la tv seul pendant des heures ... en général c'est en fin de matinée et fin d'après midi. Et je suis toujours à proximité, pour éviter si c'est la tv , l'extrait de film explosif du soir, ou le 1/4 h publicités hyperconsommatrices destinés aux enfants !!!! shocked

    Alors comment je gère ça, moi ?

    Ma télévision n'est donc jamais allumée en continue. En fin de matinée j'ai réussi à transformé la demande de 3zans ( qui fatigue ) en séance ordinateur pour les 2 garçons ; soit devant un " c'est pas sorcier ", "il était une fois ..." ou tout autre reportage en lien avec nos " études " , ou devant   Bayam ( prit avec l'abonnement au magazine YOUPI ). Ce site est vraiment bien fait, 6zans le gère sans problèmes, je peux limiter le temps, et ils ont accès à différentes animations : simples dessins animés, dessins animés éducatifs, quizz, petits jeux en ligne ... seulement du " très gentillet " !!! smile

    Pour ce qui est de la fin d'après midi, début de soirée, en général on choisi un dessin animé ou un documentaire ... alors ça varie selon les demandes. J'avoue que ça commence à se compliquer pour satisfaire tout le monde au niveau dessin animé car 3zans est dans " une période peurs " donc il faut du gentillet, alors que 6zans commence à vouloir regarder des choses de plus grands ( Dragon ou Asterix par exemple ... oui 3zans a peur des Asterix yes). 

    Alors je sais les partisans du SANS ECRANS me diront " quoi tu les laisse regarder un écran 2fois dans une journée ? " ... ( soit environ 1h30/2h )

    Ben oui !  oui j'ai un peu culpabilisé pour ça ( je suis du genre à culpabiliser pour tout !!! happy ), mère imparfaite que je suis ! Mais j'estime que je ne les laisse pas devant n'importe quoi, complètement avachis et scotchés devant la tv. Pour ce qui est du matin ça reste de l'éducatif, et ils m'ont souvent surprise en me racontant des choses que j'ignorais qu'ils savaient ... voir que j'ignorais tout court !!! oops Après tout, c'est aussi un moyen d'apprendre.

    D'autres me diront que c'est facile de "coller" ses enfants devant un écran, que peut être je pourrais me rendre disponible pour passer un moment avec ... arf heu comment vous dire ? Je suis une super maman imparfaite ... et en plus j'ai des limites yes alors parfois j'ai besoin de souffler un peu ... genre, en préparant un repas dans le calme, seule dans ma cuisine, juste concentrée sur ce que je fais. Et parfois même je m'assois dans le canapé et moi aussi je regarde la tv. ^^

    Pour ce qui est des tablettes ... comme on dit; " il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis ". Il y a 2 ans encore ; " moi, mes enfants, une tablette ??? JAMAIS !!! ". Bon ben finalement c'est pas mal une tablette. ^^

    Mais là encore, accès limité et surtout surtout applications sélectionnées. Mon 40tans avait une tablette avec des jeux, genre course de voitures bad ... bien sur comme des aimants les enfants regardaient puis ont rapidement voulu y jouer, puis ont commencé à vouloir y jouer ... souvent, même sans papa et je les retrouvais très énervés après !!! mad Alors là, j'ai dit STOOOOP. no

    Nous avons acheté une tablette pour l'IEF , avec des applications éducatives uniquement. Bizarrement ils me réclament moins la tablette smile. Dans les applications j'ai téléchargé ; Dictée Muette Montessori , Maths Montessori , Splash Maths ( basé sur la méthode Singapour, en anglais ), speaky planet ( pour enrichir leur vocabulaire anglais ), encyclopedie Dokeo ( application très riche et interactive, les enfants ne sont pas obligés d'être lecteur ) , J'aime lire store ; nous avons téléchargé quelques histoires à écouter, certaines avec animations, ce qui permet aux enfants d'être autonomes pour " un moment calme " (ce qui peut remplacer le moment ordinateur de fin de matinée par exemple ... quoi ? ce n'est pas mieux ! ? je n'ai qu'à lui lire un livre ? ... je le fait aussi, je lis des histoires à mes enfants avec différentes voix, des mimes, des histoires drôles, des tristes, des passionnantes, des longues, des courtes mais parfois j'ai besoin que mes enfants s'occupent sans moi ! yes ).

     

    Voilà MES ptits grains médiatiques, dans chaque chose il y a du bon, il faut tester et trouver ce qu'il y a de mieux pour chacun. yes

    Les écrans


    2 commentaires
  • Alors je sais, il y a beaucoup de théories sur les périodes " sensibles "  notamment chez Maria Montessori. Donc je ne veux pas voler la vedette à qui que ce soit, ni remettre en question quoi que ce soit, mais juste partager mes observations de Maman IEF et mon cheminement concernant les périodes " non sensible ".

    Je vais prendre l'exemple de 6zans et de la lecture. ( mais j' en ai plein d'autres et ça vaut pour 3zans ).

    L'an dernier, on commence donc notre IEF niveau GS. 5ans à l'époque, était assez à l'aise avec la phonologie mais stagnait à ce stade. Après avoir fouillé la toile en long, en large et en travers je me décide pour commander notre coffret des alphas ... et là, gros déclic chez 5ans les syllabes deviennent un jeu d'enfant ! Bien sur c'est le principe de la méthode wink2 , mais je sentais son envie, le plaisirs qu'il avait "à s'essayer de lire" ... puis après quelques semaines ... sleep l'envie et le plaisirs sont repartis, dès que je proposais une activité lecture ou un jeu de mots ... frown aww no !!!!

    Alors au début je ne comprenais pas ce qui se passait, je me suis demandé si il allait falloir trouver une autre méthode oh , si finalement l'IEF était une grosse erreur et moi une grosse ratée !!! ouch ... et là panique à bord!!!! 

     

    Les périodes sensibles ... ou pas !

     

    Et après ce qui semble un "néant " en matière de lecture, quelques semaines plus tard, 5ans recommence à s'y intéresser ... il cherche à lire des prospectus, des noms sur les publicités, les titres des dvd ...  me voilà donc rassurée sur ma petite personne, mes choix et sur les capacités de mes enfants ! ^^ 

    Alors j'ai mis du temps à analyser, comprendre et surtout accepter. Mais voilà, 5ans, avec envie, avait "ingurgité" plein de nouvelles choses et il lui fallait du temps pour les digérer ... une fois la digestion faite, le transit reprennait son court ( Oui j'étais infirmière avant !!!! désolé pour la comparaison au transit mais c'est vraiment à ça que ça me fait penser beurk ). J'ai remarqué que souvent ça alternait entre écriture/ lecture/maths ...d'ailleurs on vient d'avoir une période Maths où il "ingurgitait" plusieurs exercices par jour, par contre l'idée même de simplement écrire un mot paraissait une montagne aww !!! Et là je sens l'engouement pour les Maths retomber petit à petit alors que le plaisirs d'écrire réapparait clairement !

    Alors que faire ??? Quoi penser ???

    Et bien après avoir mûrement réfléchit sur ma digestion beurk , qu'en est il ? Je pense que mes enfants savent mieux que moi, en tout les cas ressentent mieux que moi ce qui ce passe pour eux. Alors si votre estomac est plein et que vous continuer à le remplir, ça fait mal, voir ça ne passe pas du tout ouch !! Et bien c'est pareil pour les apprentissages, si j'insiste pour qu'il fasse des maths qu'il n'a vraisemblablement plus envie de faire et bien ça risque de le mettre en difficultés. Si il n'y a pas l'envie, le plaisirs, ça devient une corvée qui peut vite démotiver, voir, faire perdre confiance ! Et après pour rattraper ça, il y aura du boulot !! no

    Donc autant passer au "régime petit bouillon", on maintient les acquis avec des jeux de société, des " exercices " dans la vie courante, et on laisse faire la digestion ; ça peut prendre plusieurs semaines !!

    Donc oui  parfois, au début surtout, c'est un peu stressant, la "pression sociale scolarisante" reprend le dessus, ça y est on va "prendre du retard" shocked vous êtes en train de vous planter, il n'arrivera à rien no ... bref j'en passe ! ... mais quand vous ne vous y attendez plus. il vous ressort un truc du genre ;

    " j'adore écrire " oh 

    "AH ouais !? ça fait 4 semaines que tu n'as pas écris plus de 1 mot par jour et encore, et tu adores écrire ??? intello "

    Et effectivement l'envie et le plaisirs d'écrire sont revenus, il cherche de lui même à écrire par tous les moyens ; la date du jour, la liste de course, une phrase au tableau, sur des plus petites lignes ....

     

    Les périodes sensibles ... ou pas !

     

     6zans sait lire, écrire , additionner, soustraire ... je ne fais pas là un étalage de ses apprentissages, c'est juste pour vous dire que même en respectant ces "périodes de digestion", les acquis sont là, et pas en retard ! ( pour rassurer les plus scolarisés wink2 ! ).

     

    Grain d'énervement 

    Quand bien même votre enfant aurait "du retard "...

    retard sur quoi ? sur qui ? 

    Les enfants ne sont pas en retard, ni en avance d'ailleurs !!!

    Ils vont à leur rythme et surtout apprennent à leur manière. yes 

    Les programmes et acquis par âge sont des inventions d'adultes pour faciliter les classifications, les évaluations, la gestion d'une classe !!!

    Est ce que nous adultes, nous fonctionnons tous de la même manière? Est ce que nous nous dirigeons tous vers la même formation, vers le même loisirs, vers le même métier???? Avons nous tous la même façon d'apprendre? Avons nous tous envie d'apprendre les même choses au même moment ???NON mad Alors pourquoi les enfants le devraient??? 

    Chaque être est different, chaque être a ses forces et ses faiblesses. Il me semble plus important d'aider nos enfants à découvrir les leurs et à vivre avec, plutôt que de leur faire rentrer un "programme".

    Bien sur il est important de savoir lire, écrire, compter ... ce sont les bases de l'indépendance d'être , de penser et d'agir !. Mais bien accompagné, dans le respect de chacun, chaque enfant peut y arriver. Je ne dit pas qu'en les laissant devant la TV toute la journée, ça va se faire ! no Je pense qu'il faut être attentif à leur personnalité, inventif, accepter et faire confiance à leur curiosité naturelle. Dans notre IEF on fonctionne différemment en fonction de chacun, je ne dit pas que c'est facile tous les jours soyons clair, je doit faire un gros travail sur moi, mes peurs, mes inquiétudes de maman, d'ancienne scolarisée, et accepter que l'adulte n'est pas le gardien DU Savoir. Accepter que l'enfant soit maitre de ses apprentissages.

    Certains enfants auront peut être besoin de plus de temps pour certains apprentissages et alors ? Peut être ont ils simplement d'autres priorités, comme se sentir rassuré, valorisé. Peut être développent ils d'autres capacités à ce moment là ? Peut être ont ils besoin de jouer ? oui oui c'est un besoin pour l'enfant et il faut le respecter, ils font un travail sur eux en jouant! et si ils ne jouent pas enfant quand le feront ils ??? .

    Si nous forçons les enfants à apprendre, nous finissons par les mettre en difficultés, par leur faire perdre confiance en eux, et surtout par les empêcher de penser par eux même ! yes

    Ces propos n'engagent que moi bien sur ! Je partage juste mon point de vue. A vous de faire grandir le grain ... ou pas ! 

     Bon ben ça c'est fait ! Maintenant je vous laisse digérer ! wink2

     

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique